Imprimer Envoyer á un ami

Enneigement en montagne au 4 janvier 2019

04/01/2019

Il n'a pas neigé depuis au moins 10 jours dans la plupart des massifs, toutefois les épaisseurs de neige n'évoluent que très peu sous l'effet des conditions anticycloniques qui persistent avec un temps le plus souvent très ensoleillé en montagne. En effet, en cette saison, le soleil n'est réellement efficace pour faire fondre la neige que dans les pentes sud assez raides.
Dans les Alpes, l'enneigement reste correct. Il débute à partir de 1200 à 1500 m en versant nord, selon les massifs, il reste le plus souvent déficitaire jusqu'à 1500 ou 1800 m mais est conforme aux normales de saison ou même légèrement excédentaire au-dessus de 1800 à 2000 m. Dans tous les autres massifs, l'enneigement est bien plus faible. Il est très déficitaire pour un début janvier dans les Pyrénées et en Corse.
D'autre part, même dans les massifs les mieux enneigés, la qualité de la neige, le plus souvent très dure, n'est pas au rendez-vous. En station de ski, avec des températures nettement plus froides depuis 2 jours, les conditions sont redevenues plus favorables à la production de neige de culture. Cette production, pas toujours suffisante pour compenser le manque de neige, permet toutefois d'améliorer les conditions de ski en adoucissant la neige de surface.
 

Point enneigement par massif montagneux

Alpes du Nord

La limite de l'enneigement est remontée vers 1100 m d'altitude en Haute-Savoie, 1200 m en Savoie et entre 1300 et 1500 m en Isère en versant nord et environ 300 m plus haut en versant sud. Au-dessus de ces altitudes, l'enneigement reste correct dans tous les massifs des Alpes du Nord.
À 1500 m d'altitude, en versant nord, on trouve généralement 15 à 20 cm de neige et un peu plus (30 cm) sur les massifs intérieurs de Savoie et de Haute-Savoie ; en versant sud, il ne reste que 5 à 10 cm en Savoie et Haute-Savoie.
À 2000 m, les épaisseurs de neige atteignent le plus souvent 50 à 80 cm, en versant sud, il faut compter 20 à 30 cm de moins qu'en versant nord.
À 2500 m, le manteau neigeux reste épais, on trouve en général plus d'1 m de neige.
Cet enneigement est déficitaire pour un début janvier à basse altitude, principalement en-dessous de 1800 m. À partir de 2000 m, les épaisseurs de neige sont proches des valeurs normales et l'enneigement est même légèrement excédentaire au-dessus de 2500 m.

Le 31/12/2018, Beaufortain, sous l'Aiguille du Clapet, vers 2 000 m. En contrebas, la vallée de l'Isère à Bourg-St-Maurice. © Météo-France, François Tuzet.
 

Alpes du Sud

Les Alpes du Sud bénéficient d'un bon enneigement. L'enneigement continu débute en versant nord le plus souvent vers 1200 à 1300 m, mais vers 1500 m dans les massifs des Alpes-Maritimes. En versant sud, les limites d'enneigement sont remontées vers 1700 à 1900 m.
À 1500 m d'altitude, l'épaisseur de neige en versant nord est en moyenne de 10 à 30 cm dans la moitié nord des Alpes du Sud, et de 10 cm dans la moitié au sud.
À partir de 2000 m d'altitude, l'enneigement est très correct dans tous les massifs, les épaisseurs de neige à cette altitude atteignent en versant nord de 50 à 70 cm selon les massifs et sont encore de 10 à 30 cm en versant sud.
Cet enneigement est conforme aux valeurs normales d'un début janvier à toutes altitudes.
 

Corse

L'enneigement dans les montagnes corses est toujours très modeste jusqu'à 2000 m d'altitude.  Il débute vers 1700 m en versant nord, 1800 à 2000 m en versant sud. Vers 2000 m, on ne trouve plus qu'une dizaine de centimètres. À 2360 m, à la station Nivôse de la Maniccia, on relève une épaisseur totale de neige de 40 cm.
Cet enneigement est nettement déficitaire pour la saison.
 

Pyrénées

L'enneigement est très faible sur l'ensemble des Pyrénées à toutes altitudes. Il ne débute que vers 1900 à 2000 m d'altitude dans les versants nord et seulement près des plus hauts sommets en versants sud. L'épaisseur de neige en versant nord est de 5 à 20 cm vers 2000 m et de 30 à 50 cm vers 2500 m. Avec ce faible enneigement, les zones particulièrement ensoleillées, ventées ou caillouteuses, émergent encore de la neige et la montagne a ainsi du mal à prendre un caractère encore bien hivernal.
 
Le 4 janvier 2019, Haute-Bigorre, sous le refuge des Espuguettes, vers 1 900 m. Le Cirque de Gavarnie et le col du Boucharo, les versants sud sont déneigés, un peu de neige en versant nord. © Météo-France, Gilles Bidart.
 
Cet enneigement est très déficitaire pour la saison. L'absence de neige à 1500 m n'est pas rare début janvier, comme observé récemment en 2017 ou 2016. Le manque de neige en altitude est en revanche plus remarquable, ainsi la valeur de 42 cm mesurée à la station Nivôse de Lac d'Ardiden (Haute-Bigorre, 2445 m) est la plus faible depuis 1996, précédent record de 48 cm en janvier 2016.
Relevés de la station automatique de Lac d'Ardiden (Haute-Bigorre, 2445m). © Météo-France.
 

Vosges, Jura et Massif central

Les pentes des Vosges et du Jura viennent à nouveau de blanchir dès 900 m. Cette touche hivernale fait illusion, ce n'est qu'une fine couche de 2 à 3 cm à partir de 1100 m d'altitude qui recouvre le sol. La neige avait pratiquement disparu de tous ces massifs, seules quelques plaques de neige plus anciennes persistaient encore ; dans le Jura dans les secteurs abrités du Risoux et du Massacre, dans les Vosges et le Massif-Central en versants peu ensoleillés près des sommets.
 
Le manteau neigeux en montagne peut évoluer rapidement en fonction des conditions météorologiques.
 
Cette évolution peut être suivie sur notre site Internet, rubrique « Montagne », ainsi que sur les applications mobiles de Météo-France (dont l'application Météo Ski).

 

Actualité par Météo-France