Imprimer Envoyer á un ami

Antarctique : des ballons sondes pour les prévisions météo et l’étude du climat

16/11/2018

Depuis 1956, les prévisionnistes de Météo-France de la base Dumont d'Urville de Terre Adélie, en Antarctique, effectuent quotidiennement des relevés météo et des radiosondages pour étudier l'atmosphère. Ces données, comme celles issues des autres stations météo installées sur le continent, alimentent les modèles de prévisions du temps à l'échelle mondiale et permettent de mieux comprendre les processus météorologiques à l'œuvre dans les régions polaires. Durant quelques mois, sous l'impulsion de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), la collecte de données par radiosondages va être intensifiée sur les bases française, allemande, anglaise et coréenne du continent. 
 
 En savoir plus sur les activités de Météo-France en Antarctique.
 

Des données pour alimenter les modèles de prévisions du temps et la recherche climatique

Les trois ballons sondes -contre un habituellement- qui seront lâchés quotidiennement depuis chacune des stations participant au projet permettront de collecter un plus grand nombre de données sur la région antarctique. Ces dernières seront mises à disposition des scientifiques en temps réel via le système de télécommunication de l'OMM et alimenteront les productions des services de prévisions du temps, comme Météo-France ou le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme. Elles devraient permettre aussi de mieux comprendre et modéliser les processus qui gouvernent les climats arctique et antarctique et leurs impacts sur les phénomènes météorologiques et climatiques sur l'ensemble du globe, y compris dans les régions plus tempérées. Les effets du réchauffement climatique sont particulièrement sensibles dans les régions polaires. La diminution de la couverture neigeuse, la fonte des glaciers ou l'évolution de la banquise qui y ont cours affectent par exemple le climat de notre planète tout entière.
 
1er lâcher ballon campagne YOPP
Premier lâcher de ballon de la campagne YOPP le 16 novembre 2018 depuis la base Dumont d'Urville, dans des conditions météo idéales (ciel dégagé et vent faible) @Météo-France -Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

Une année dédiée à la prévision polaire

Cette opération s'inscrit dans le cadre de l' « année » de la prévision polaire (Year Of Polar Prediction), lancée en mai 2017, et qui prendra fin mi 2019. Cette initiative a pour objectif d'améliorer les capacités de prévisions environnementales dans les régions polaires aux échéances horaires à saisonnières. Deux campagnes d'observations renforcées ont déjà été réalisées en Arctique en février-mars 2018 et juillet-septembre 2018. La troisième, qui se déroulera entre novembre 2018 et février 2019, concerne quant à elle les régions polaires australes
 
Campagne de mesures YOPP
La campagne YOPP @OMM
 
 

Actualité par Météo-France