Imprimer Envoyer á un ami

Ouragan Michael : bilan

12/10/2018

L'ouragan Michael est maintenant un système dépressionnaire post-tropical. Après avoir traversé le sud-est des États-Unis, il est arrivé vendredi matin sur l'Atlantique d'où il sera repris dans le flux d'ouest océanique. Michael est un des ouragans les plus puissants à avoir touché terre sur les États-Unis continentaux.
 

Historique

Tempête tropicale née le 7 octobre au large du Yucatan dans l'ouest de la mer des Caraïbes, « Michael » s'est progressivement renforcé en remontant vers le nord, devenant ouragan de catégorie 1 le 8 octobre à l'ouest de Cuba. Il a poursuivi son intensification sur les eaux chaudes du golfe du Mexique (température de surface de la mer proche de 29 °C) pour atteindre la catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson* en fin de nuit de mardi à mercredi. 
 

Atterrissage

Michael a touché terre mercredi 10 octobre vers 17h00 UTC sur la côte nord-ouest de la Floride à Mexico Beach (un peu au sud de Panama City). Il était alors en catégorie 4, très proche de la catégorie 5, avec des vents soufflant juqu'à 250 km/h près du centre.
 
Voici quelques valeurs de vent relevées en Floride :
  • Tyndall : 224 km/h
  • Panama City : 208 km/h
  • Magnolia beach : 187 km/h
On peut noter que de nombreux anémomètres sont tombés en panne (soient cassés, soient par arrêt électrique).
 
Trajectoire de l'ouragan Michael du lundi 8 octobre à 05h00 UTC au vendredi 12 octobre à 11h30 UTC - Image du satellite GOES16
Trajectoire de l'ouragan Michael du lundi 8 octobre à 05h00 UTC au vendredi 12 octobre à 11h30 UTC - Image du satellite GOES16 © Météo-France
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)

Un ouragan exceptionnel

Michael est un des 4 ouragans les plus puissants à avoir touché terre sur les États-Unis continentaux, que ce soit en termes de pression ou en termes de vent.
 
Les 4 plus creux (en termes de pression) :
 
1) Labor Day (1935)  892 hPa
2) Camille (1969) 900 hPa
3) Michael (2018) 919 hPa
4) Katrina (2005) 920 hPa
 
Les 4 plus ventés :
 
1) Labor Day (1935) 296 km/h
2) Camille (1969) 278 km/h
3) Andrew (1992) 269 km/h
4) Michael (2018) 250 km/h
 
Michael a poursuivi ensuite sa trajectoire vers le nord-est. Il a d'abord touché la Géorgie en catégorie 3. Aucun ouragan de cette catégorie (ou plus) n'avait touché la Géorgie depuis 1898 !
Il a finalement traversé la Caroline du Sud, la Caroline du Nord et l'extrême sud-est de la Virginie tout en perdant progressivement son intensité.
Au niveau des précipitations, Michael a circulé rapidement, les cumuls de pluie relevés sont importants sans être exceptionnels. Souvent proches de 150mm, ils ont localement (principalement en Floride) dépassé les 200 mm.
 
En revanche, de nombreuses régions ont été inondées. Près des côtes, ces inondations ont été accentuées par la marée de tempête (surélévation du niveau de la mer due aux basses pressions). En particulier à Apalachicola (Floride), on a relevé une surcote record de 2,35m (ancien record 1,96m le 10 juillet 2005). 
 

Actualité par Météo-France