Imprimer Envoyer á un ami

La Grèce frappée par le medicane Zorbas

01/10/2018

Le medicane « Zorbas », formé sur la mer Ionienne vendredi 28, a concerné ce week-end le sud et l'est de la Grèce ainsi que l'extrême ouest de la Turquie. Si les rafales n'ont que rarement dépassé le seuil de 100 km/h sur les côtes exposées, les cumuls de pluie sont localement importants, parfois supérieurs à 200 mm sur la durée de l'épisode, ayant entraîné des crues, des inondations parfois dévastatrices et des glissements de terrain.
 

Une vie brève entre mer Ionienne et mer Égée

Issu d'une dépression qui s'est creusée jeudi 27 au large des côtes libyennes, le medicane « Zorbas » s'est constitué vendredi 28 sur la mer Ionienne avant de s'intensifier jusque dans la nuit de vendredi à samedi. Les vents autour de la structure circulaire soufflaient alors à 110km/h en moyenne, avec des rafales supérieures à 130 km/h, soit des valeurs caractéristiques des tempêtes tropicales. Il a ensuite pris la direction du sud du Péloponnèse, qu'il a atteint samedi 29 à la mi-journée tout en s'affaiblissant. Il est alors remonté lentement vers la mer Egée dimanche 30, influençant aussi le littoral occidental de la Turquie.
 
Champs de pression au niveau de la mer, de vent moyen et de rafales de vent
Animation de la pression au niveau de la mer, du vent moyen et des rafales de vent © Météo-France, modèle ARPEGE
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)
 

Des phénomènes météorologiques tropicaux

En circulant sur des eaux encore chaudes, les orages formés autour du cœur de la dépression ont été particulièrement sévères, à l'origine de pluies diluviennes aux caractéristiques tropicales (intensités pluviométriques culminant entre 100 et 200 mm/h, localement au-delà de 300 mm/h*).
 
Si le Péloponnèse a essentiellement été concerné samedi, il a plu sur l'est de la Grèce centrale ainsi que sur l'île d'Eubée jusqu'à ce matin. Les cumuls les plus marqués sur l'ensemble de l'épisode s'étendent sur un axe allant de l'est du Péloponnèse aux îles Sporales du nord, en passant par l'est de la Grèce centrale dont la région de Marathon, avec des valeurs généralement comprises entre 100 et 200 mm, localement 300 mm, et un cumul aussi localisé qu'exceptionnel de 516 mm*** à Theologos (Grèce centrale). La région du Pirée a également été arrosée, sans trop d'excès, avec des cumuls compris entre 50 et 70 mm sur la métropole athénienne. 
 
Le littoral occidental de la Turquie a également été touché par des pluies orageuses parfois fortes, avec des cumuls souvent compris entre 50 et 100 mm et localement au-delà***.
Si des rafales supérieures sous orages ont pu avoir lieu hors du réseau de mesure, les rafales les plus fortes liées au passage du minimum dépressionnaire ont concerné l'extrême sud du Péloponnèse et l'île de Kithira (rafales maximales relevées de 121 km/h à Pylos et de 103 km/h à Kalamata**).
 
Cumuls de pluie relevés depuis le début de l'épisode jusqu'au 1er octobre à 11h : 
 
En Grèce
  • 516 mm à Theologos (district de Phthiotide, Grèce centrale, 29 m d'altitude)
  • 378 mm à Steni (Eubée)
  • 313 mm à Zagora (Pélion)
  • 301 mm à Vateri (Eubée)
  • 277 mm à Simonos Petras (proximité du mont Athos)
  • 228 mm à Skiathos (île du même nom)
  • 186 mm à Kryoneri (entre Athènes et Marathon)
En Turquie
  • 121,4 mm à Ortava (province de Mugla, région de Bodrum) ainsi qu'à Kaynarca (district de Sakarya, à l'est du district d'Istanbul)

Cumuls de précipitations sur 72 heures, entre vendredi 28 septembre 12h UTC et lundi 1er octobre 12h UTC
Cumuls de précipitations sur 72 heures, entre vendredi 28 septembre 12h UTC et lundi 1er octobre 12h UTC © Météo-France, modèle ARPEGE
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 
* 1 millimètre par heure équivaut à 1 litre d'eau par mètre carré
** données provenant du réseau de l'Observatoire d'Athènes via le site http://www.meteo.gr
*** relevés en cours au 1er octobre à 11h depuis le début de l'épisode

 

Actualité par Météo-France