Imprimer Envoyer á un ami

Climatologie : retour sur la vague de chaleur exceptionnelle

09/08/2018

Après un mois de juin déjà chaud en moyenne sur la France, le mois de juillet a connu des températures exceptionnellement élevées. Des conditions anticycloniques persistantes ont ainsi concerné le pays depuis fin juillet, maintenant une masse d'air chaud. Les températures ont grimpé largement au-dessus de la normale. L'air chaud en provenance du Maghreb et de la péninsule ibérique s'est propagé largement sur l'ouest et le nord de l'Europe avec de nombreux records de chaleur qui ont été battus pendant la période.

Un résumé en vidéo de cet épisode de fortes chaleurs avec quelques images de Paris :

La vague de chaleur au niveau national, qui a débuté le 24 juillet, s'est terminée le 8 août. Cet épisode se découpe en deux périodes. Un premier pic de chaleur a touché plus particulièrement les régions nord-est avec une chaleur exceptionnelle des Hauts-de-France à la Champagne et aux Ardennes mais aussi sur les départements lorrains et alsaciens. Le pays a ensuite bénéficié d'un court répit les 28 et 29 juillet avant une nouvelle hausse le 30. Cette deuxième période de chaleur intense a concerné d'abord le pourtour Méditerranéen puis a gagné tout l'Hexagone au cours des jours suivants.

Les températures ont localement dépassé les 40 °C au plus chaud de l'épisode et des records de températures maximales ont été battus comme à Lille (37.6 °C le 27 juillet) ou à Béziers (41.3 °C le 4 août). Les nuits ont été particulièrement chaudes avec de nombreux records de températures minimales les plus chaudes, notamment à Lyon avec 25.7 °C le 5 août et jusqu'à 30.3 °C à Perpignan le 4 août.

* moyenne sur la période 1981-2010

Evolution des températures minimales et maximales quotidiennes en France par rapport à la normale du 1er juin au 6 août 2018
(Cliquer sur le graphe pour l'agrandir)

 

La vague de chaleur sur le pays 

La vague de chaleur a pris fin le 8 août au niveau national. Cette canicule a été exceptionnelle, la plus forte depuis 2006.

  • elle a été plus intense que celle de 2006 (10 au 30 juillet 2006) mais reste moins intense que la canicule majeure de 2003 (2 au 17 août 2003).

  • Elle a été plus courte que la canicule de 2006 mais proche de celle de 2003.

  • sa sévérité dest proche de 2006 mais nettement en dessous de celle de 2003. La sévérité tient en compte l'intensité et la durée de l'épisode, cela correspond à la taille de la bulle sur le graphe suivant.

Vagues de chaleur sur la France depuis 1947
 (Cliquer sur le graphe pour l'agrandir)

Cette vague de chaleur a affecté en particulier les régions situées des Hauts-de-France au Grand-Est ainsi que de la vallée du Rhône au pourtour méditerranéen. Une grande partie du pays bénéficie d'un rafraîchissement ce mercredi 8 août mais la vague de chaleur se poursuit encore sur un large quart sud-est.

Au début de l'été les sols étaient encore humides sur la France en général mais certaines régions du Nord, du Nord-Est et la Haute-Savoie ont connu très peu de précipitations ces dernières semaines. Cette vague de chaleur a ainsi entraîné un assèchement des sols superficiels sur ces zones. La situation, sans être catastrophique, reste à surveiller les prochains mois.

Actualité par Météo-France