Imprimer Envoyer á un ami

Pic de chaleur ce week-end

24/05/2018

Mise à jour : 25/05/18
 
Sous l'action d'une dépression portugaise, de l'air chaud en provenance du Maghreb est aspiré en direction de l'ouest du bassin méditerranéen, puis de la France en cette fin de semaine, provoquant une hausse marquée des températures. Ce pic de chaleur s'annonce bref, avec une baisse des températures dès dimanche 27 sur une moitié ouest, gagnant vers l'est lundi 28 sous l'influence de nombreux orages.
 
Animation de la pression au niveau de la mer, températures à 850 hPa prévues du jeudi 24/05 à 12 h au lundi 28/05/18 à 00h TU par pas de temps de 3h
Pression au niveau de la mer, températures à 850 hPa prévues du jeudi 24/05 à 12h00 au lundi 28/05/18 à 00h TU par pas de temps de 3h © Modèle Arpège Météo-France. 
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)
 

Samedi et dimanche : les 30 °C en ligne de mire sur le bassin parisien, la Champagne, le Dauphiné, le Lyonnais…

Les températures sont en hausse ce vendredi sur la France, en particulier sur les régions de l'est où la barre des 30 °C pourrait être atteinte de la vallée du Rhône au Dauphiné. La hausse se poursuivra ce week-end, avec des températures 6 à 10 degrés au-dessus des normales d'une fin mai. 
Samedi, les températures maximales seront généralement comprises entre 27 et 31 °C, localement 32 °C comme à Grenoble. Le mercure devrait atteindre 31 °C à Paris ou Bourges et 30 °C à Lyon, Strasbourg ou Le Mans.
Dimanche, les températures baisseront sur une moitié ouest du pays, perdant 3 à 5 degrés avec par exemple 23 °C à Nantes ou Toulouse. La baisse sera plus mesurée sur une partie centrale du pays, les températures atteignant encore 26 à 29 °C. Elles resteront chaudes sur la frange orientale, souvent comprises entre 30 et 32 °C, en dehors du littoral méditerranéen.
 

30 °C en mai : c'est assez fréquent !

Ce parfum d'été est loin d'être inhabituel au mois de mai. Au cours des 10 dernières années, on a  régulièrement connu des journées de temps chaud sur le pays, avec, dans de nombreuses villes, des pointes de températures au-delà du seuil des 30 °C. On a relevé par exemple : 
 
  • 32,7 °C à la station de Paris-Montsouris le 28 mai 2017, 
  • 33,8 °C à Strasbourg Entzheim le 29 mai 2017, 
  • 34,0 °C à Lyon le 24 mai 2009, 
  • 32,5 °C à Grenoble le 11 mai 2012,
  • 31,1 °C à Charleville-Mézières le 29 mai 2017,
  • 33,9 °C à Bordeaux le 26 mai 2017, 
  • 31,9 °C à Toulouse le 11 mai 2012
  • 34,9 °C à Marseille le 24 mai 2009
 
 

Actualité par Météo-France