Imprimer Envoyer á un ami

Début février froid et neigeux

12/02/2018

Les dix premiers jours de février ont été marqués par le retour du froid sur la France après un mois de janvier historiquement doux. À l'échelle nationale, la première décade affiche un déficit de température de 2 degrés. Il s'agit toutefois d'un froid relatif, comparé aux premières décades de février 1956 ou plus récemment 2012 (déficit de 9 degrés). Au-delà de l'Hexagone, c'est tout l'ouest du continent européen qui a connu un début février hivernal. 
En France, ce froid s'est accompagné de neige en plaine, avec un épisode notable au nord du pays.
 

Contraste thermique en Europe

Le refroidissement sur l'ouest de l'Europe s'est amorcé dès le début de mois avec l'arrivée d'une masse d'air froid par le nord, relayée par l'établissement d'un flux plus continental. Ce dernier s'est écoulé entre les hautes pressions situées au-dessus des îles Britanniques et de la Scandinavie et les conditions dépressionnaires sur l'ouest du bassin méditerranéen. Le froid a même gagné la péninsule Ibérique mais également l'ouest du Maghreb où il a résisté jusqu'à ces derniers jours.
Les déficits thermiques observés sur ce début de mois sont généralement compris entre 1 à 3 degrés, de l'ouest de l'Europe au voisinage de la mer Baltique. Ils sont encore plus prononcés de la péninsule Ibérique à une bande centrale de la France ainsi qu'à une large partie de la Suède (déficit de -3 à -5 degrés). Sur les plateaux ibériques notamment, le temps a été particulièrement froid, mais également humide avec des chutes de neige observées à Madrid les 4 et 5 février. Dans la capitale espagnole, les températures sont restées continûment inférieures aux normales lors de cette première décade, avec des minimales parfois proches des -5 °C. À l'inverse, les courants de sud à sud-ouest à l'avant de cette coulée froide ont généré un temps durablement doux, des Balkans à l'extrême sud-est de l'Europe, voire très doux entre la Grèce et la Russie occidentale en passant par la Bulgarie, la Roumanie et la Turquie (anomalies de 3 à 5 degrés, localement davantage).
Anomalie de température en Europe du 4 au 11 février 2018. © NOAA
Cliquer sur la carte pour l'agrandir
 

Une anomalie froide en France...

En France, l'anomalie froide est quasi généralisée. Elle atteint 2 à 4 degrés du Sud-Ouest au Massif central, au Centre-Val-de-Loire et à l'Île-de-France. Le déficit le plus prononcé a été relevé à Blois, Orléans et Châteaudun avec -4,2 degrés. Il a atteint -4,1 degrés à Limoges, -3,2 degrés à Bordeaux et -2,9 degrés à Paris. Moins prononcé aux abords de la Manche mais également sur le pourtour méditerranéen (autour de -1 degré comme à Marseille), l'écart à la normale est faible de la vallée du Rhône (-0,8 degrés à Lyon-Bron) au Nord-Est (températures proches des normales à Strasbourg, par exemple). Il n'y a qu'en Corse où les températures ont souvent été supérieures aux normales, avec par exemple une anomalie de +0,8 degrés à Ajaccio.
Écart à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 de la température moyenne, du 1er au 11 février 2018. © Météo-France
Cliquer sur la carte pour l'agrandir
 

… et un épisode neigeux

La neige a également fait son apparition en plaine. Remontant du sud au cours la journée du lundi 5 (en lien avec un épisode pluvieux autour du golfe du Lion), les chutes de neige ont progressé au nord de la Loire, au cours de la journée du mardi 6 tout en s'intensifiant. Cet épisode neigeux est devenu notable du Perche à l'Orléanais, l'Île-de-France et une partie sud et ouest de la Champagne (hauteurs de neige de 7 à 15 cm généralisées, localement supérieures à 20 cm). Sur les sols enneigés, les températures minimales ont chuté à des niveaux très bas par ciel clair, sans atteindre toutefois de valeurs record. Il a ainsi fait -13,5 °C puis -13,8 °C les 8 et 9 février à Châteaudun mais également -12,7 °C à Pontoise et -12,6 °C à Orléans (le 8) ou -10,5 °C à Reims (le 9).
 
Un traitement colorimétrique des données du satellite Suomi-NPP du 10 février 2018 à 12 h 39 UTC permet de bien distinguer la neige au sol des nuages. La neige apparaît dans les teintes orange. © Météo-France
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
 
Ces prochains jours, le régime atlantique se réinstallera progressivement sur le pays. Si une nouvelle perturbation peut encore apporter temporairement un peu de neige mardi 13 sur une partie ouest du territoire, un net redoux devrait s'opérer dans la nuit de mercredi 14 à jeudi 15.
 
 
 

Actualité par Météo-France