Imprimer Envoyer á un ami

Janvier 2018 hors norme en quelques records

01/02/2018

Les mois de janvier se suivent et ne se ressemblent pas. Après un mois de janvier 2017 froid, sec et bien ensoleillé, l'année 2018 a débuté avec des conditions météorologiques hors normes.

Les températures ont été dignes d'un mois de mars. Ce mois de janvier a battu le record détenu par janvier 1988 et plus récemment par janvier 2014 avec une température en moyenne sur le pays plus de 3 °C au-dessus de la normale. De très nombreux records de douceur ont été enregistrés comme par exemple à Strasbourg avec 6,6 °C et à Vichy avec 7,9 °C (plus de 4 °C au-dessus de la normale).

La pluviométrie a atteint des valeurs comparables aux records de janvier 1988 sur la quasi-totalité du pays. En moyenne, la pluviométrie a été excédentaire* de plus de 80 %. Sur un large quart nord-est ainsi que sur l'ouest du Massif central, les cumuls ont atteint des valeurs le plus souvent exceptionnelles, responsables d'importantes inondations. On a relevé jusqu'à 167 mm à Rouen, 199,8 mm à Rodez, 242,2 mm à Langres et 357 mm à Bourg-Saint-Maurice, records sur ces postes et 117 mm à Paris (2e place pour Paris où le record est de 121,8 mm, réalisé en janvier 1936).

Le mois de janvier a été bien morose avec un soleil quasi absent, excepté sur les régions méditerranéennes, les Pyrénées et la pointe bretonne. Le déficit d'ensoleillement** a souvent dépassé 50 % de la frontière belge au nord de la Nouvelle-Aquitaine. Sur l'ensemble du mois, le soleil n'a brillé que 18 heures à Rouen et 25 heures à Saint-Quentin, à Blois et à Gourdon, records de faible ensoleillement.

 

* moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010

Actualité par Météo-France