Imprimer Envoyer á un ami

Hiver 2018 : une pluviométrie exceptionnelle

22/01/2018

L'hiver 2017-2018 est caractérisé par un temps très perturbé avec de fréquents passages pluvieux (neigeux en montagne), dans des régimes océaniques d'abord relativement frais dans les trois premières semaines de décembre puis nettement plus doux depuis un mois, voire exceptionnellement doux près de la Méditerranée où plusieurs records ont été battus.

Situation générale sur l'Europe

Depuis le début de l'hiver météorologique (1er décembre), le courant jet ou jet-stream (ces vents très forts en altitude qui matérialisent la séparation entre l'air froid d'origine polaire et l'air chaud d'origine tropicale) se positionne plus au sud que d'habitude, ce qui explique les perturbations récurrentes et parfois tempétueuses que nous avons connues (Ana, Bruno, Carmen, David et Eleanor entre autres). Certaines régions de l'Europe se trouvent plus souvent du côté froid du courant jet, comme l'Écosse, alors que d'autres connaissent déjà un temps printanier. À titre d'exemple, le dimanche 21 janvier après-midi, il ne faisait que 1 °C de maximum à Glasgow sous la neige alors qu'on battait un record mensuel de douceur (datant de 1948) à Valence en Espagne avec 26.4 °C ou à Barcelone avec 23,8 °C. Cette nuit, la douceur a été remarquable dans le sud-est de la France avec un record de douceur nocturne pulvérisé à Montpellier (14,5 °C pour un précédent record de 12,6 °C le 13 janvier 1998).

Anomalie de la pression ramenée au niveau de la mer du 1er au 21 janvier 2018 (analyse du modèle européen CEP)
 

 

Anomalie de la pression ramenée au niveau de la mer du 1er au 21 janvier 2018 (analyse du modèle européen CEP)
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)

 

 

En France, beaucoup de pluie en plaine, de neige en montagne

Les régimes de vent d'ouest rapides ont occasionné des précipitations excédentaires sur la plupart des régions sauf localement dans des zones abritées par le relief du pourtour méditerranéen. Le cumul pluviométrique du 1er décembre au 21 janvier atteint souvent le double de la normale comme à Paris où les 183 millimètres* tombés représentent la deuxième valeur la plus élevée après les 213 millimètres de l'hiver 1935-1936 (sur la même période). Même constat à Biarritz avec 463 millimètres (en deuxième position après les 590 de l'hiver 1960-1961). Sur les zones exposées du relief, l'excédent est encore plus important. C'est par exemple le cas en Savoie avec 428 millimètres à Chambéry et surtout 544 millimètres à Bourg-Saint-Maurice, du jamais vu sur cette période (précédent record 491 millimètres en 1954-1955), Ces 544 millimètres sont le triple de la normale et représentent la pluviométrie annuelle moyenne d'une ville comme Perpignan ou Marseille. À plus haute altitude, à 1400 mètres au Grand-Bornand en Haute Savoie, on a même enregistré 776 millimètres soit l'équivalent de la pluviométrie annuelle de Nancy ou Saint-Brieuc.

Rapport à la moyenne des cumuls de précipitations - France - 1er au 21 janvier 2018 
Rapport à la moyenne des cumuls de précipitations - France - 1er au 21 janvier 2018 - © Météo-France
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)

Forcément, la pluviométrie abondante s'est caractérisée par des quantités de neige remarquables en montagne, principalement sur les Alpes du nord comme le montre l'évolution de l'enneigement à la station des Aiguilles Rouges située à 2365 mètres dans le massif du Mont Blanc. La valeur de 378 centimètres relevée ce lundi 22 janvier en début de journée est proche du record datant de l'hiver 1987-1988 (421 centimètres).

Évolution du vent, de la température et de la hauteur de neige à la station des Aiguilles Rouges en Haute-Savoie du 15 au 22 janvier 2018
Évolution du vent, de la température et de la hauteur de neige à la station des Aiguilles Rouges en Haute-Savoie du 15 au 22 janvier 2018 - 
© Météo-France
 

Moins d'intempéries cette semaine

Les prévisions pour cette semaine sont heureusement plus optimistes à partir du mardi 23 avec un temps généralement plus sec et plus calme même si une perturbation pluvieuse traverse le pays entre jeudi et vendredi avant le retour attendu d'un temps plus sec pour le prochain week-end.

*1 millimètre = 1 litre par mètre carré 

Actualité par Météo-France