Imprimer Envoyer á un ami

Tempête David sur le Nord

18/01/2018

Dans le rapide flux perturbé qui s'est engouffré depuis quelques jours sur le nord-ouest de l'Europe, une nouvelle dépression s'est creusée la nuit dernière sur les îles Britanniques. En se décalant en mer du Nord, elle a provoqué cette nuit et ce matin une tempête, baptisée David, sur le Pas-de-Calais et les Flandres. Le pic d'intensité des vents a eu lieu ce jeudi matin en France, avec jusqu'à 136 km/h au cap Gris-Nez et 120 km/h à Lille, alors que le centre dépressionnaire se décale cet après-midi vers le nord de l'Allemagne.
 

Quelques rafales de vent maximales observées en France ce jeudi 18 janvier :

  • 136 km/h au cap Gris-Nez ;
  • 126 km/h à Lillers ; 
  • 120 km/h à Lille ;
  • 113 km/h à Cambrai et Arras.
Dans l'intérieur des terres, il s'agit bien souvent du vent le plus fort mesuré depuis 11 ans jour pour jour et la tempête Kyrill du 18 janvier 2007. C'est le cas, par exemple, pour Lille, Lillers ou Arras.
 

Avis de tempête en Europe du Nord 

En ce jour-anniversaire du passage de la violente tempête Kyrill en 2007 (149 km/h à Dublin, 194 km/h dans les monts Harz en Allemagne) en Europe du Nord, les vents violents ont gagné jeudi matin le Benelux et l'ouest de l'Allemagne. 
À la mi-journée, la tempête David quitte progressivement le Benelux. Au plus fort de l'épisode, on a relevé jusqu'à 130 km/h à Ijmuiden (côte hollandaise), 119 km/h à Amsterdam ou Anvers, tandis que les vents de sud-ouest se renforcent sur l'ouest-Allemagne avec déjà régulièrement plus de 100 km/h en plaine (déjà 127 km/h relevés à 12 h à Ahaus à la frontière hollandaise). 
Jeudi après-midi, le vent va progressivement décliner sur le Benelux alors que l'Allemagne sera plus durement touchée, avec des rafales tempétueuses, jusqu'à 110 à 130 km/h en pointe en plaine, 130 à 160 km/h sur le relief. En soirée, la Pologne et la République tchèque seront également concernées, dans une moindre mesure.
Animation de la pression au niveau de la mer et rafales de vent (seuillées à 80 km/h) prévues entre jeudi 18 à 12 h et vendredi 19 janvier 2018 à 00 h (modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France).
© Météo-France.
Cliquer sur l'animation pour l'agrandir
 

Pourquoi cette tempête a-t-elle été nommée David ?

Depuis le 4 décembre 2017, les services météorologiques français, espagnols et portugais se concertent pour nommer les dépressions tempétueuses qui doivent affecter l'un de ces trois pays. Parallèlement, les services météorologiques irlandais et britanniques nomment les dépressions tempétueuses concernant leur territoire. Ainsi, une tempête sévissant en France peut avoir un nom issu de la liste britannique (telle que la tempête Eleanor du 2 et 3 janvier 2018), ou de la liste franco-ibérique (telle que Carmen du 1er janvier 2018) suivant les pays concernés. La dépression actuelle n'ayant pas fait l'objet d'une vigilance sur les îles Britanniques, elle a été nommée par Météo-France (succédant ainsi à Carmen dans la liste).
À son passage en Allemagne et en Pologne, cette tempête sera vraisemblablement médiatisée sous le nom de Friedericke, selon la nomenclature historiquement employée par les services météorologiques allemands et voisins.
 
Pour en savoir plus sur le nommage des tempêtes, consultez notre dossier de presse.
 

Actualité par Météo-France