Imprimer Envoyer á un ami

Sud-Est : bilan de l'épisode perturbé

09/01/2018

Les épisodes venteux ou tempétueux du début d'année ont laissé place ces derniers jours à un épisode pluvio-orageux en Méditerranée, et exceptionnellement neigeux sur les Alpes frontalières, qui prend fin ce mardi 9. L'ensemble du pourtour méditerranéen a été concerné. Il y est tombé en moyenne 1 mois de pluie, localement plus, comme à Montpellier avec l'équivalent de deux mois de précipitations. Sur les massifs de la Savoie et des hautes-Alpes, les hauteurs de neige fraîche sont exceptionnelles.
 
Pour suivre l'évolution de la situation, consultez nos prévisions météorologiques, la carte et les bulletins de vigilance.
 

Pluies et orages parfois violents sur l'ensemble du bassin méditerranéen 

L'épisode pluvio-orageux a débuté dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 sur le Roussillon. Des pluies à caractère orageux ont alors balayé un axe allant des Pyrénées Orientales à l'intérieur de l'Aude dimanche 7. Quelques cellules orageuses plus organisées et parfois virulentes se sont formées, avec des chutes de grêle, l'une d'entre elles étant à l'origine de la formation d'une tornade observée sur le sud du département des Pyrénées Atlantiques, près de la localité de Céret.
 
Cumuls de pluie issus de la lame d'eau radar et du relevé en stations sur l'ensemble de l'épisode (entre la fin de journée du 6 et le 9 au matin).
Cumuls de pluie issus de la lame d'eau radar et du relevé en stations sur l'ensemble de l'épisode (entre la fin de journée du 6 et le 9 au matin). © Météo-France
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
 
 
L'activité la plus forte s'est décalée vers le nord en direction de l'Hérault dimanche soir, puis la nuit suivante, avec une forte activité électrique, entraînant des cumuls de pluie significatifs sur un axe allant de Montpellier vers l'arrière-pays languedocien (on a souvent relevé 15 à 20 mm par heure).
 
Pluies et orages ont ensuite migré vers le Gard entre la fin de nuit et la matinée du 8, avant de passer sur le Var en fin d'après-midi, avec des intensités parfois fortes sous orages, et des chutes de grêle. Les orages ont ensuite atteint les Alpes Maritimes en soirée, où des pluies à caractère plus continu se poursuivaient encore ce matin.
 
Animation de l'évolution de l'activité orageuse entre dimanche 7 au soir et lundi 8 au soir (ensemble des impacts entre le sol et les nuages).
Évolution de l'activité orageuse entre dimanche 7 au soir et lundi 8 au soir (ensemble des impacts entre le sol et les nuages). © Météo-France
Cliquer sur l'animation pour l'agrandir
 
 
Sur l'ensemble de l'épisode, les cumuls de pluie sont souvent compris entre 30 et 100 mm. De Montpellier à l'arrière-pays languedocien, on atteint 100 mm, et jusqu'à 150 mm localement, soit l'équivalent de 2 mois de pluie à Montpellier (dont la moitié est tombée en moins de 6 heures en fin de nuit du 7 au 8). 
 

Hauteur de neige exceptionnelle sur les Alpes frontalières

À partir de dimanche 7, il a neigé abondamment sur les Alpes frontalières durant près de 48h, avec des vents forts de secteur est (la Lombarde). Les hauteurs de neige fraîche atteignent des valeurs exceptionnelles : mardi matin, on relevait 150 à 180 cm en Haute-Maurienne au-dessus de 2000 m et 120 à 170 cm en Haute-Tarentaise et Est-Queyras. Après avoir atteint son paroxysme, le risque d'avalanche restera toutefois fort aujourd'hui et demain sur ces massifs.
 
Quelques cumuls de pluie significatifs sur l'épisode :
 
Montpellier (aéroport) : 123 mm, l'équivalent de 69 jours de pluie
Aigues-Mortes (Gard) : 101 mm, l'équivalent de 58 jours de pluie
Draguignan (Var) : 84 mm, l'équivalent de 36 jours de pluie
Mende (Lozère) : 80 mm, l'équivalent de 42 jours de pluie
Nîmes (Gard) : 77 mm, l'équivalent de 37 jours de pluie
 
 
 

Actualité par Météo-France