Imprimer Envoyer á un ami

Enneigement en montagne au 3 janvier 2018

05/01/2018

Grâce au flux perturbé atlantique très humide qui affecte la France depuis fin novembre, l'enneigement en ce début du mois de janvier est le plus généralement nettement excédentaire.
Toutefois, des redoux pluvieux, parfois jusqu'à haute altitude, mettent à mal ce manteau neigeux, surtout aux altitudes modestes et dans les massifs les plus méridionaux. 
Par ailleurs, l'épaisseur de neige au sol est souvent irrégulière, à cause des vents qui ont souvent soufflé très fort, voire en tempête, au cours des semaines précédentes.
Le manteau neigeux en montagne peut évoluer rapidement en fonction des conditions météorologiques. Cette évolution ainsi que les risques d'avalanche associés peuvent être suivis sur notre site Internet, rubrique « Montagne », ainsi que sur les applications mobiles de Météo-France (dont l'application Météo Ski).
 
Le Grand Replomb (2506 m) dans le massif de Belledonne (Isère), le 3 janvier 2018, quelques heures avant le passage de la tempête Eleanor. © Daniel Goetz
 

Alpes du Nord

Malgré la pluie jusqu'à 2000/2400 m le 30 décembre, puis à nouveau dans la nuit du 2 au
3 janvier, l'enneigement reste excellent sur l'ensemble des Alpes du Nord en ce début d'année, la fonte n'ayant été importante qu'à basse altitude.
L'enneigement débute encore à assez basse altitude, entre 600 et 1000 m. Plus haut, les hauteurs de neige sont remarquables et se situent au niveau des valeurs maximales d'un hiver moyen – observées habituellement entre fin février et mi-mars – voire au-dessus. Il faut remonter à janvier 2013 pour retrouver un enneigement aussi abondant à cette période de l'année, un évènement qui se produit environ une année sur dix.
À 1000 m d'altitude, il y a le plus généralement entre 30 et 50 cm de neige, un peu moins dans le Vercors.
À 1500 m, l'épaisseur de neige au sol atteint 1,50 m dans les massifs de Haute-Savoie et le Beaufortin, un peu moins, autour de 1 m, dans les autres massifs.
À 2000 m, l'épaisseur du manteau neigeux est partout comprise entre 1,50 m et 2 m.
Plus haut, elle est en moyenne de 2 à 3 m, mais avec une répartition irrégulière à cause des vents qui ont souvent soufflé très fort. 
 

Alpes du Sud

Comme dans les Alpes du Nord, l'enneigement est généralement très excédentaire à toutes les altitudes, avec des épaisseurs de neige qui correspondent là aussi au maximum d'enneigement d'un hiver moyen, voire qui se situent au-dessus. Une telle situation se rencontre approximativement un hiver sur dix. Seuls les massifs des Alpes-Maritimes ont un enneigement simplement proche des normales.
L'enneigement continu débute à basse altitude, vers 800 m, dans les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence, un peu plus haut, 1000 m en versant nord et 1400 m en versant sud, dans les Alpes-Maritimes. 
À 1500 m d'altitude, l'épaisseur de neige au sol en versant nord se situe autour de 1 m dans les massifs des Hautes-Alpes situés au nord ou à l'ouest, entre 60 et 70 cm plus au sud ou plus à l'est, entre 30 et 40 cm dans les massifs des Alpes-Maritimes. En versant sud, ces épaisseurs sont partout 10 à 30 cm moindres.
À 2000 m, les épaisseurs en versant nord sont le plus souvent comprises entre 1,20 m et
1,60 m, un peu moins, 90 cm à 1 m, dans les massifs du Queyras et du Mercantour. En versant sud, ces épaisseurs sont 20 à 30 cm moindres.
À 2500 m, les épaisseurs sont le plus généralement voisines de 1,50 m, un peu plus dans les versants nord des massifs du Dévoluy, du Champsaur et du Pelvoux, un peu moins dans le Queyras et les versants sud des massifs des Alpes-Maritimes. Comme dans les Alpes du Nord, leur répartition est irrégulière à cause des vents qui ont souvent soufflé très fort.
 

Corse

L'enneigement est correct pour un début janvier. Modeste aux altitudes moyennes, il devient important avec l'altitude, mais avec une répartition irrégulière, à cause des vents d'ouest et nord-ouest qui ont soufflé très fort à plusieurs reprises. 
Il débute dans les deux massifs à 900 m en versant nord, 1000 m en versant sud.
À 1500 m, l'épaisseur de neige est partout comprise entre 30 et 40 cm.
À 2000 m, elle est de 1,10 m ou 1,20 m en versant nord, 80 ou 90 cm en versant sud.
À 2500 m dans le massif du Cinto-Rotondo, l'épaisseur du manteau neigeux atteint 2  m en versant nord, 1,70 m en versant sud.
D'une manière générale, le manteau neigeux a été rendu très hétérogène par les vents violents : d'importantes accumulations de neige tendre alternent avec des zones dénudées ou peu enneigées et verglacées.
 

Pyrénées

Le temps de plus en plus perturbé sur la France durant le mois de décembre dernier n'a pas épargné les Pyrénées, et les chutes de neige ont été abondantes, sauf dans les Pyrénées-Orientales. Mais le temps océanique, doux et très venté de la fin du mois a mis à mal le manteau neigeux, pas seulement à basse altitude. L'enneigement reste malgré tout excédentaire, sauf aux altitudes modestes et dans les massifs des Pyrénées-Orientales.
Il débute partout entre 1200 et 1400 m d'altitude en versant nord, entre 1400 et 1600 m en versant sud, avec une neige qui a été très tassée par les redoux.
À 1500 m, on trouve, en versant nord, entre 5 et 20 cm de neige dans la moitié ouest de la chaîne, 30 ou 40 cm dans la moitié est, sauf dans les Pyrénées-Orientales, où il n'y a que 5 à 10 cm.
À 1800 m, l'épaisseur du manteau neigeux en versant nord est le plus souvent comprise entre 60 et 75 cm, un peu moins toutefois, 30 à 40 cm, dans le Pays basque et les Pyrénées-Orientales. En versant sud, ces épaisseurs sont comprises entre 15 et 40 cm.
À plus haute altitude, au-dessus de 2200 m, les hauteurs de neige sont supérieures aux valeurs de saison d'environ 50 %, pour atteindre le plus généralement 1 m à 1,50 m en versant nord, 70 cm à 1 m en versant sud. Le massif du Canigou est toutefois moins enneigé, avec une épaisseur de neige de seulement 45 à 55 cm, selon l'exposition.
À basse altitude, l'enneigement a fluctué au gré des chutes de neige et des redoux parfois pluvieux, alors qu'en haute montagne, il varie en fonction des sites, selon qu'ils sont exposés ou non aux vents forts.
 

Vosges, Jura et Massif central

Dans les Vosges, l'enneigement reste excédentaire malgré le redoux pluvieux : il débute entre 700 et 800 m dans le secteur du ballon d'Alsace, 800 ou 900 m plus au nord. Dans le secteur du ballon d'Alsace, la partie du massif la mieux enneigée, l'épaisseur de neige à 800 m est voisine de 30 cm en versant nord, 10 cm en versant sud ; à 1000 m, les quantités sont voisines de 70 cm en versant nord, 40 cm en versant sud ; à 1200 m, elles atteignent respectivement 1,10 m et 80 cm. Dans le secteur des crêtes, il y a à 1000 m environ 30 cm de neige en versant nord, 15 cm en versant sud ; à 1200 m, ces quantités deviennent respectivement 85 et 40 cm.
 
Dans le Jura, l'enneigement est également bon, à partir de 1000 m d'altitude.
La limite de l'enneigement se situe partout entre 800 et 900 m d'altitude en versant nord, vers 1000 m en versant sud.
À 1100 m, l'épaisseur totale de neige est partout comprise entre 60 et 70 cm en pente nord, 45 ou 50 cm en pente sud. À 1300 m, on atteint 1 m en nord, 80 à 85 cm en sud.
 
Dans le Massif central, l'enneigement est globalement excédentaire et débute partout vers 1000 m d'altitude.
Dans le massif du Sancy, on trouve dans toutes les pentes environ 40 cm de neige à 1300 m, 70 cm à 1500 m.
Dans le massif du Cantal, mieux enneigé, il y a en versant nord environ 80 cm de neige à
1300 m, 1 m à 1500 m ; en versant sud, il y en a une quinzaine de centimètres de moins.
 

Actualité par Météo-France