Imprimer Envoyer á un ami

Décembre 2017 : hivernal et souvent pluvieux

04/01/2018

(Bilan climatique définitif au 4 janvier 2018)

La France a connu, en décembre 2017, des conditions le plus souvent hivernales avec des passages perturbés actifs, des températures fraîches en début de mois et un temps agité au passage des tempêtes Ana et Bruno.
 
Les températures, en moyenne légèrement fraîches sur le sud du pays, ont été plus conformes aux normales sur la moitié nord. Elles ont été 2 à 4 degrés inférieures aux valeurs saisonnières* durant les dix premiers jours du mois, et le 2 décembre a été la journée la plus froide avec des températures maximales atteignant seulement 1,8 °C à Paris et 5,1 °C à Marseille. En revanche, la fin du mois est marquée par la douceur avec une hausse généralisée du mercure qui a dépassé 14 °C sur une grande partie du pays. En moyenne sur le mois, la température de 5,9 °C est supérieure à la normale* de 0,3 °C.


(Cliquer sur le graphe pour l'agrandir)
 

Les passages pluvieux ont été nombreux et actifs sur la quasi-totalité du pays. La pluviométrie a ainsi retrouvé des valeurs excédentaires après plusieurs mois généralement déficitaires sur une grande partie des régions. Les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse n'avaient pas connu de pluviométrie excédentaire depuis la fin de l'hiver 2017. Les cumuls de pluie ont souvent été proches de la normale dans le Poitou-Charentes, le Centre-Val de Loire, les Pays de la Loire ainsi que dans le Grand-Est, voire parfois supérieurs. En revanche, le déficit persistant en Languedoc-Roussillon a encore été ce mois-ci supérieur à 40 %. En moyenne sur le pays, la pluviométrie a été excédentaire* de 30 %. Il faut remonter à 2012 pour retrouver sur la France une pluviométrie excédentaire en décembre.
 
Le soleil a été très peu présent sur la majeure partie du pays et le déficit a généralement été supérieur à 20 %, excepté sur les régions méditerranéennes où l'ensoleillement a été proche des normales**. Le déficit a localement dépassé 50 % dans le Grand-Est et en Rhône-Alpes, comme à Langres (Haute-Marne) avec seulement 24 heures de soleil, et à Grenoble (Isère) avec 35 heures.
 
 
 
Cliquer sur les cartes pour les agrandir
 
Le mois de décembre 2017 a également été caractérisé par un temps souvent agité avec le passage de deux tempêtes hivernales. La tempête Ana qui a traversé le pays les 10 et 11 décembre s'est accompagnée de fortes pluies et de neige en montagne. Les rafales de vent ont atteint localement 110 km/h dans les terres et 130 km/h sur les côtes : 119 km/h à Scillé (Deux-Sèvres) et 161 km/h sur l'île de Ré. La tempête Bruno a ensuite balayé la France les 26 et 27 avec de violentes rafales dépassant souvent 100 km/h dans l'intérieur des terres et 130 km/h sur les caps : 100 km/h à Bergerac (Dordogne) et jusqu'à 154 km/h au cap Béar (Pyrénées-Orientales).

Vent instantané maximal relevé entre le 10 et 11 décembre 2017 sur la FranceVent instantané maximal relevé entre le 26 et 27 décembre 2017 sur la France
Vent instantané maximal relevé à gauche entre le 10 et 11 décembre 2017 et à droite entre le 26 et 27 décembre 2017 sur la France. © Météo-France
(Cliquer sur chaque carte pour l'agrandir)

 

* Moyenne de référence 1981-2010.
** Moyenne de référence 1991-2010.
 

Actualité par Météo-France