Imprimer Envoyer á un ami

Enneigement en montagne au 20 décembre 2017

21/12/2017

Grâce au flux perturbé atlantique très humide et souvent froid qui a affecté la France durant plus de trois semaines (du 25 novembre au 18 décembre), l'enneigement en cette mi-décembre est abondant dans la majorité des massifs, avec des valeurs nettement supérieures aux normales pour cette période de l'année. L'enneigement est toutefois proche des normales dans les Pyrénées. En Corse, il est important en altitude, modeste plus bas.

Les épaisseurs de neige au sol sont souvent irrégulières, à cause des vents qui ont fréquemment soufflé très fort au cours des semaines précédentes. La neige en surface est le plus généralement récente et froide, légère dans les endroits peu ventés, plus dense dans les zones exposées au vent.

Le massif du Taillefer, dans le sud de l'Isère, le 19 décembre 2017, émergeant d'une mer de nuages laissée par la dernière de la succession de perturbations qui ont touché l'ensemble des massifs montagneux français entre le 25 novembre et le 18 décembre 2017.
Le massif du Taillefer, dans le sud de l'Isère, le 19 décembre 2017, émergeant d'une mer de nuages laissée par la dernière de la succession de perturbations qui ont touché l'ensemble des massifs montagneux français entre le 25 novembre et le 18 décembre 2017. - © Météo-France - Daniel Goetz

Le manteau neigeux en montagne peut évoluer rapidement en fonction des conditions météorologiques. Cette évolution ainsi que les risques d'avalanche associés peuvent être suivis sur notre site Internet, rubrique montagne, ainsi que sur les applis mobile de Météo-France (dont l'appli Météo Ski).

Alpes du Nord

L'enneigement est très bon à toutes les altitudes, avec des épaisseurs de neige partout très supérieures à la normale pour une mi-décembre, correspondant plutôt à celles habituellement observées début février. Il faut remonter à décembre 2012 pour retrouver un enneigement aussi abondant à cette période de l'année. La fréquence d'un tel enneigement à l'approche de Noël est d'environ une année sur six ou sept, parfois un peu plus rarement.

L'enneigement débute à très basse altitude, entre 400 et 700 m, dans tous les massifs.

À 1000 m d'altitude, on trouve dans tous les massifs 40 à 50 cm en versant nord, 30 à 40 cm en versant sud.

À 1500 m, on trouve en versant nord, le plus souvent, entre 90 cm et 1,20 m de neige, moins, 60 à 80 cm, en Vanoise, Maurienne et dans les Grandes Rousses, 45 cm en Oisans. En versant sud, ces épaisseurs ne sont que légèrement inférieures.

À 2000 m, l'épaisseur de neige en versant nord se situe souvent entre 1,10 m et 1,50 m, un peu plus, 1,60 m à 1,80 m, en Chartreuse ainsi que dans les Bauges et le Beaufortain, un peu moins, environ 90 cm, dans les massifs de la Haute-Maurienne, des Grandes Rousses et de l'Oisans. En versant sud, ces épaisseurs ne sont qu'un peu moindres.

À 2500 m, l'épaisseur du manteau neigeux en versant nord est généralement comprise entre 1,80 m et 2,30 m, 1,20 m en Haute-Maurienne. En versant sud, ces épaisseurs sont inférieures de 20 à 50 cm.

Le hameau de Montroc, dans la vallée de Chamonix, le 20 décembre 2017, avec, en toile de fond, les aiguilles Rouges.
Le hameau de Montroc, dans la vallée de Chamonix, le 20 décembre 2017, avec, en toile de fond, les aiguilles Rouges. - © Météo-France - Gilles Brunot

Alpes du Sud

Comme dans les Alpes du Nord, l'enneigement est très bon à toutes les altitudes, avec des épaisseurs de neige partout nettement supérieures aux normales pour une mi-décembre. Un tel enneigement s'observe habituellement en février. Il faut remonter à décembre 2012 pour retrouver un enneigement aussi important à cette époque de l'année. La durée de retour d'un tel enneigement vers la mi-décembre est d'environ un hiver sur cinq, voire plus rarement.

L'enneigement continu débute partout vers 800 m d'altitude.

À 1500 m d'altitude, l'épaisseur de neige en versant nord est de 80 ou 90 cm dans les massifs du Thabor et du Pelvoux, 60 cm dans celui du Champsaur, 40 ou 50 cm dans les autres massifs. En versant sud, ces épaisseurs sont moindres de 10 à 20 cm.

À 2000 m, les épaisseurs en versant nord se situent partout entre 1 m et 1,40 m. Ces quantités sont inférieures de 20 à 30 cm dans les versants sud.

À 2500 m, le manteau neigeux atteint 1,30 m à 1,60 m d'épaisseur en versant nord, 20 à 30 cm de moins en versant sud.

Corse

L'enneigement est actuellement similaire dans les deux massifs : modeste à moyenne altitude, plus important au-dessus.

Il débute partout vers 1100 m en versant nord, 1200 m en versant sud.

À 1500 m, l'épaisseur de neige est de 30 à 35 cm en versant nord, 20 à 25 cm en versant sud.

À 2000 m, elle est de 80 ou 85 cm en versant nord, d'environ 60 cm en versant sud.

À 2500 m dans le massif du Cinto-Rotondo, l'épaisseur du manteau neigeux atteint 1,70 m en versant nord, 1,30 m en versant sud.

Pyrénées

Depuis le début du mois de décembre, des perturbations se sont succédé sur les Pyrénées. Elles ont régulièrement donné des chutes de neige, faibles ou modérées.

En conséquence, l'enneigement, qui débute le plus souvent vers 1000 m d'altitude, se situe globalement dans la normale pour la saison, voire un peu au-dessus. On constate, par exemple, un léger excédent dans les massifs de l'Ariège, notamment dans celui du Couserans, où l'on relève une hauteur de neige de 1,15 m à la station automatique du Port d'Aula, à 2140 m d'altitude.

Plus à l'ouest, dans les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées, l'enneigement est même bon pour la saison, contrairement aux deux hivers précédents. Dans ces deux départements, on relève respectivement des hauteurs de neige de près de 90 cm au Soum Couy (2150 m) et de 1 m au lac d'Ardiden (2450 m d'altitude). Dans ces massifs, les hauteurs de neige observées à 1800 m d'altitude sont, selon l'orientation, de l'ordre de 40 à 70 cm et, à 2400 m, de 70 à 100 cm.

Dans les Pyrénées-Orientales, l'enneigement est plus faible. Dans le massif du Capcir-Puymorens, l'enneigement débute, modestement, vers 1500 m d'altitude. Plus haut, il y a, quelle que soit l'exposition, environ 50 cm de neige à 2000 m, 1 m à 2500 m. Dans celui de Cerdagne-Canigou, il faut monter à 1700 m pour trouver de la neige. Il y en a environ 20 cm à 2000 m, 25 cm à 2500 m.

Vosges, Jura et Massif central

Dans les Vosges, l'enneigement est très bon à l'approche de Noël : il débute partout vers 400 ou 500 m d'altitude. À 800 m, il y a 40 cm à 50 cm de neige dans le secteur du ballon d'Alsace, 20 à 30 cm sur le reste du massif. À 1000 m, l'épaisseur de neige est partout voisine de 80 cm dans les pentes nord, 60 cm dans les pentes sud. À 1200 m, elle atteint 90 cm à 1 m en versant nord, 80 cm en versant sud.

Dans le Jura, l'enneigement est également très bon, surtout dans la partie sud du massif.
La limite basse de l'enneigement se situe entre 500 et 600 m d'altitude dans les départements du Doubs et du Jura, 400 ou 500 m dans celui de l'Ain.
Dans les départements du Doubs et du Jura, il y a, à 800 m, environ 20 cm dans les versants nord, 10 cm dans les versants sud ; à 1100 m, respectivement 65 et 45 cm ; à 1300 m, 90 et 70 cm.
Dans le département de l'Ain un peu plus enneigé, on trouve, à 800 m, environ 35 cm dans les pentes nord, 25 cm dans les pentes sud ; à 1100 m, respectivement 85 et 70 cm ; à 1300 m, 1,15 m et 80 cm.

Dans le Massif central, l'enneigement se situe également au-dessus des valeurs habituelles pour l'époque de l'année.
Il débute partout vers 700 m d'altitude.
À 1000 m, il y a partout entre 15 et 20 cm de neige.
À 1300 m, on trouve 35 à 45 cm dans le massif du Sancy, 55 à 60 cm dans le Cantal.
À 1500 m, il y a partout environ 80 cm de neige.

Actualité par Météo-France