Imprimer Envoyer á un ami

Un début de mois arrosé

12/12/2017

Depuis ce weekend, plusieurs dépressions se sont succédé sur le pays. La première, Xanthos, a essentiellement touché les Hauts de France dimanche, avec des rafales souvent supérieures à 100 km/h y compris dans les terres.
Une seconde, Ana, encore plus creuse, est arrivée lundi avant l'aube sur le Sud Bretagne, avec des pressions (ramenées au niveau de la mer) temporairement en dessous de 960 hPa, un niveau particulièrement bas. Ana s'est ensuite décalée vers la Belgique, en perdant progressivement de sa vigueur au fil de la journée.

Évolution de la pression (ramenée au niveau de la mer) sur la France le 11 décembre heure par heure au passage de la tempête Ana avec indication des rafales de vent (en noir entre 80 et 100 km/h, en rouge entre 100 et 120 km/h, en rose au dessus de 120 km/h). NB : les valeurs à plus de 120 km/h en Île-de-France ont été relevées au sommet de la Tour Eiffel.
Évolution de la pression (ramenée au niveau de la mer) sur la France le 11 décembre 2017 heure par heure au passage de la tempête Ana avec indication des rafales de vent (en noir entre 80 et 100 km/h, en rouge entre 100 et 120 km/h, en rose au dessus de 120 km/h). NB : les valeurs à plus de 120 km/h en Île-de-France ont été relevées au sommet de la Tour Eiffel. © Météo-France.
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)

Pluie, vent et neige au passage d'Ana

Ana a apporté de violentes rafales de vent, beaucoup de pluies, et de la neige en montagne.

Côté vent, on a relevé :

  • 137 km/h à l'Île d'Yeu (85)
  • 123 km/h au Cap Gris Nez (151 km/h la veille)
  • 121 km/h à Blois (3e rafale la plus violente depuis l'ouverture de la station en 1990, le record étant de 132 km/h lors du passage de la tempête Xynthia le 28/02/2010)
  • 121 km/h à La Rochelle (17)
  • 119 km/h à Dieppe (76)
  • 111 km/h à Chouilly (51)

Entre dimanche et lundi, le Sud-Est a été le plus touché par les pluies, en particulier les Alpes maritimes. En 48 h, il est souvent tombé l'équivalent de 2 mois de pluies.

On a ainsi relevé :

  • 265 mm à Caussols (normale mensuelle : 126 mm*)
  • 253 mm à Saint-Martin Vésubie (normale mensuelle : 104 mm)
  • 241 mm à Peira Cava (normale mensuelle : 106 mm)
  • 211 mm à Breil sur Royan (normale mensuelle : 107 mm)
  • 203 mm à Lantosque (normale mensuelle : 81 mm)

En montagne, la neige est tombée en abondance dans les Alpes. Des cumuls de plus d'1 m à 1,50 m au-dessus de 2000 m d'altitude ont été relevés.
Associée au vent fort, cette neige a augmenté de manière significative le risque d'avalanche, et des départs spontanés ont même eu lieu, notamment sur le massif du Mercantour, coupant parfois les accès routiers, comme vers la station d'Isola 2000.

Couche de neige aux Écrins dans le massif de l'Oisans (2940 m d'altitude).
Couche de neige aux Ecrins dans le massif de l'Oisans (2940 m d'altitude). On note clairement l'accumulation de neige avant une baisse importante. Compte tenu qu'il neigeait encore, on peut conclure que cette baisse est consécutive à une avalanche.

Des précipitations bienvenues pour les sols

Alors que fin novembre, la sécheresse des sols était encore exceptionnelle dans de nombreux départements du Sud, les conditions perturbées qui se sont succédé depuis le début du mois de décembre ont un peu atténué ce stress hydrique. En Corse, à Oletta (2B) par exemple, il est tombé plus d'eau sur les 11 derniers jours, que lors des 9 derniers mois (204 mm depuis le début du mois, contre 156 mm entre mars et novembre).

Sur la carte d'anomalies mensuelles de précipitations ci-dessous, le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, les Alpes, la Provence-Alpes Côte d'Azur et la Corse apparaissent clairement comme étant très arrosées depuis début décembre.

En revanche, le Languedoc-Roussillon est encore sous un régime sec. Le Grand-Est a également été épargné par les perturbations.

Rapport à la moyenne des cumuls de précipitations - France - décembre 2017
Rapport à la moyenne des cumuls de précipitations - France - décembre 2017 - © Météo-France.
(Clqiuer sur la carte pour l'agrandir)


* 1 mm = 1 l d'eau /m2

Actualité par Météo-France