Imprimer Envoyer á un ami

L'Europe des trois saisons

27/10/2017

Alors que l'été s'éternise dans le sud-ouest du continent avec des températures supérieures à 30 °C relevées tardivement en Espagne ou au Portugal, l'hiver progresse lentement à l'autre extrémité de l'Europe. Les premières chutes de neige significatives de la saison ont été observées entre jeudi 26 et vendredi 27 octobre, de la Finlande à l'Estonie et l'ouest de la Russie, par des températures proches de 0 °C. Entre ces deux extrémités, l'automne se fait une place en Europe centrale. 
 

Été ibérique tardif vs hiver russe précoce

Les 30 °C sont de nouveau atteints depuis mercredi 25 octobre sur l'Andalousie et une partie du Portugal, sous l'influence d'une puissante dorsale de hautes pressions associée à des masses d'air chaudes sur le sud-ouest du continent. Ces régions sont touchées de façon récurrente cet automne par des chaleurs tardives, malgré quelques brefs intermèdes plus frais. Octobre 2017 devrait probablement se positionner parmi les mois d'octobre les plus chauds jamais observés sur le Portugal et une partie de l'Espagne. La barre des 35 °C a même été dépassée à plusieurs reprises au cours de la première quinzaine d'octobre.
 
Au même moment, l'hiver a pris de l'avance sur le calendrier dans le nord-est de l'Europe. Il faisait -4 °C jeudi 26 au matin à Moscou, température qui n'a rien d'exceptionnel (digne d'un mois de novembre), avec une maximale de seulement 0 °C l'après-midi, sous de faibles chutes de neige. Une neige précoce est tombée en quantité plus significative un peu plus à l'ouest, entre le sud de la Finlande, l'Estonie et l'extrême ouest de la Russie. Entre jeudi et vendredi, il est ainsi tombé 12 cm de neige à l'aéroport d'Helsinki, 11 cm à Tallinn en Estonie et 9 cm à Pskov dans l'ouest de la Russie.
 
Voici quelques températures maximales contrastées observées jeudi 26 octobre
  • Au sud-ouest du continent, des températures 7 à 9 degrés au-dessus des normales :
Portugal : 33,1 °C à Alcácer do Sal ; 30,3 °C à Evora ; 27,0 °C à Lisbonne (valeurs dignes d'un mois d'août) ;
Espagne : 31,5 °C à Séville ; 30,9 °C à Cordoue ; 30 °C à Badajoz ; 27,3 °C à Madrid-aéroport (valeurs dignes d'un mois de septembre).
 
  • Au nord-est du continent, des températures 5 à 7 degrés au-dessous des normales d'octobre, proches de celles de novembre :
Finlande : 0,2 °C à Helsinki-aéroport ; 1,5 °C à Helsinki-centre ;
Russie : 0,1 °C à Moscou (avec gelée matinale à -3,9 °C) ; 1,5 °C à St-Petersbourg.
Températures relevées (°C), le jeudi 26 octobre 2017 à 15 h UTC. © Météo-France
Cliquer sur la carte pour l'agrandir
 

Sur la France : pic de chaleur tardif en milieu de semaine

En France, un épisode de douceur ou chaleur tardive a concerné une bonne moitié sud du pays ces derniers jours. Dès mardi 24, les 25 °C étaient largement dépassés du Languedoc au Roussillon, par exemple à Perpignan avec 27,6 °C, à Montpellier avec 26,2 °C ou encore à Nîmes avec 25,3 °C. La masse d'air a continué à se réchauffer mercredi 25 et jeudi 26 avec de l'air chaud remontant d'Espagne. De nouveaux records de douceur pour une fin octobre (3e décade) ont même été égalés ou battus, surtout entre le Sud-Ouest et le Massif central, où les maximales se situaient parfois 9 à 13 degrés au-dessus des normales. La chaleur se replie vers la Méditerranée, vendredi 27, avec des pointes locales à 28-29 °C dans le Var, entre Hyères et Le Luc, alors que des masses d'air plus fraîches s'invitent sur le pays pour le week-end, dans un flux de nord à nord-ouest. 
Cliquer sur la carte pour l'agrandir
 
  • Principaux records décadaires établis mercredi 25
28,1 °C à Albi, +10 °C/normale (ancien record : 27,9 °C le 30/10/2001) ;
24,8 °C à Millau, +11 °C/normale (ancien record : 24,4 °C le 28/10/2006) ;
24,8 °C à Mende, +12 °C/normale (ancien record : 24,2 °C le 25/10/1989).
 
  • Principaux records décadaires établis jeudi 26
Nombreux records pour une 3e décade d'octobre, entre l'intérieur du Sud-Ouest et le Massif central mais aussi en remontant vers le Pays nantais. Certains records, parfois anciens, ont été battus de plus d'un degré.
28,7 °C à Vichy (+13 °C/normale !), battant de 2 degrés l'ancien record (26,7 °C le 21/10/1989) ;
28,6 °C à Toulouse-Francazal, effaçant un très ancien record : 28,4 °C le 24/10/1923 ;
28,2 °C à Toulouse-Blagnac, +11 °C/normale (ancien record : 27,0 °C le 29/10/2001) ;
27,9 °C à Agen, +11 °C/normale (ancien record : 27,1 °C le 28/10/1995) ;
27,7 °C à Clermont-Ferrand (+12 °C/normale), effaçant un très ancien record : 27,0 °C le 21/10/1925 ;
27,7 °C à Bergerac (ancien record : 26,8 °C le 28/10/1995) ;
27,4 °C à Montauban (ancien record : 26,9 °C le 30/10/2001) ;
27,3 °C à Bagnères-de-Luchon (ancien record : 27,2 °C le 30/10/2001) ;
26,7 °C à Brive, égalant le record du 26/10/1989 ;
26,2 °C à Cognac (ancien record : 25,9 °C le 27/10/2006) ;
26,1 °C à Limoges-ville (ancien record : 25,1 °C le 31/10/2014) ;
25,4 °C au Puy-en-Velay, +13 °C/normale ! (ancien record : 24,2 °C le 26/10/1989), jour de chaleur le plus tardif ;
24,9 °C à Aurillac, +11 °C/normale, égalant le record du 23/10/1996 ;
23,2 °C à Annecy (ancien record 22,8 °C le 27/10/2006) ;
24,4 °C à Nantes (ancien record : 24,2 °C le 27/10/2005) ;
24,3 °C à La Roche-sur-Yon (ancien record : 24,0 °C le 31/10/2014).
 
  • Autres valeurs remarquables du jeudi 26
Les 30 °C ont été frôlés localement dans le Pays basque, avec 29,8 °C à Bustince (Pyrénées-Atlantiques), température la plus élevée observée sur l'Hexagone cette semaine.
28,7 °C à Oloron (Pyrénées-Atlantiques) ;
28,2 °C à Tarbes, +11 °C/normale ;
28,0 °C à Auch ;
26,0 °C à Saint-Etienne, 26 °C les plus tardifs jamais relevés dans la cité stéphanoise ;
25,3 °C à Lyon ;
24,3 °C à Bourg-Saint-Maurice (865 mètres d'altitude) ; 
24,2 °C à Chamonix (1 042 mètres d'altitude), soit +12 °C/normale ;
24,1 °C à Colmar.
 

Actualité par Météo-France