Imprimer Envoyer á un ami

HARVEY : des pluies inédites

28/08/2017

(Mise à jour le 30 août 2017)
 
Le passage d'Harvey, ouragan majeur à son arrivée sur les terres, engendre des inondations déjà historiques sur une frange côtière des côtes texanes et notamment la région de Houston. Ces inondations résultent de l'élévation du niveau de la mer qui accompagne le passage du système tropical et de pluies diluviennes, souvent orageuses, qui se sont abattues 4 à 5 jours sur ces régions, engendrant des cumuls record. Selon les dernières prévisions du Centre américain de prévision des cyclones (NHC), la tempête tropicale devrait se décaler vers la Louisiane, puis rapidement vers le Mississippi en s'essoufflant progressivement, générant toujours de violents phénomènes, mais moins exceptionnels qu'au Texas.
 

Premier ouragan majeur de la saison 2017 du bassin Atlantique Nord/Caraïbes

Passé au stade de tempête tropicale sur les Petites Antilles le 18 août, Harvey s'est presque dissipé en traversant la mer des Caraïbes et le Yucatan (Mexique). Il s'est intensifié de manière brutale à l'approche des côtes texanes pour devenir en 72 heures un ouragan de catégorie 4 (selon l'échelle de Saffir-Simpson). Il a été rétrogradé en catégorie 3 quand son œil entrait sur le territoire américain, près de la localité de Rockport, en fin de nuit samedi 26 vers 5 h (heures de Paris). La pression en son centre était alors de 938 hPa. Au plus fort du phénomène, les vents ont dépassé les 200 km/h (212 km/h mesurés dans les environs d'Aransas)*. La marée de tempête associée au phénomène a généré une valeur de surcote (élévation du niveau de la mer) estimée selon les endroits entre 1 et 3,70 m. 
Au cours de son entrée sur le continent, Harvey a été déclassé en tempête tropicale et les vents ont progressivement faibli. Toutefois, de violents phénomènes ont persisté en lien avec une activité orageuse particulièrement marquée. 
 

Des quantités d'eau exceptionnelles

Des précipitations localement violentes continuent d'affecter le nord-est du Texas, mais la région de Houston ne devrait plus subir que des précipitations résiduelles, nettement moins violentes que les jours précédents.

 

À 4 h (heure locale) - 11h à Paris), le cumul de précipitations depuis le début de l'épisode dépasse régulièrement le mètre autour de Houston sur une zone grande comme un département français. On a enregistré ainsi un maximum de 1317 mm à la station du mont Belviau à Cedar Bayou, 1170 mm à Dayton, 1102 mm à la station du Bureau de prévisions du temps de Houston ou 1081 mm à Pasadena.

En Louisiane, on a déjà mesuré jusqu'à 300 à 500 mm dans l'ouest de l'État, à proximité de la ville de Lake Charles.

 

Il s'agit d'ores et déjà de l'épisode le plus pluvieux des Etats-Unis continentaux, encore plus pluvieux que les 1220 mm enregistrés à Medina (Texas) au passage d'Amelia en 1978.

À titre indicatif, les cumuls dans les environs de Houston, tombés en 4 à 5 jours, sont équivalents à plus de deux ans de précipitations à Paris***, à 6 mois de saison des pluies en Martinique**** et sont supérieurs au cumul mensuel à Conakry (République de Guinée) en plein mois de mousson*****.

 

Associées à l'onde de tempête provoquant des surcotes, ces précipitations record sont à l'origine d'inondations historiques entre la baie de Galveston et Houston. Si les conditions météorologiques reviennent à la normale, la situation reste donc dramatique et préoccupante sur le plan des inondations.

 

La Louisiane et la vallée du Mississippi sur la trajectoire d'Harvey

Après avoir stationné le long des côtes texanes, la tempête tropicale Harvey va commencer à se déplacer plus rapidement en prenant une trajectoire plus classique vers le Nord-Est. On attend également encore 120 à 380 mm de plus en Louisiane, et entre 120 et 250 mm sur les régions littorales du Mississipi et de l'Alabama.

Trajectoire prévue de Harvey jusqu'à samedi 2 septembre 1h locale
Trajectoire prévue de Harvey jusqu'à samedi 2 septembre 1h locale.
Le X correspond à sa position mercredi 30 août 2017 à 7h locale.
Le cône contient la trajectoire probable du centre de la tempête mais ne montre pas la taille de la tempête. Des conditions dangereuses peuvent arriver en dehors du cône. Source NOAA.
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)
 
 
* Quelques valeurs remarquables :
212 km/h à Port Aransas
201 km/h à Copano Village
177 km/h à Lamar
174 km/h à Rockport
 
** mm = l/m2
*** Il tombe en moyenne 1 450 mm annuellement à Biarritz..
**** Il tombe en moyenne 1392 mm entre juillet et décembre à l'aéroport de Martinique.
***** Il tombe en moyenne près de 1 100 mm les mois de juillet et août à Conakry.

 

Actualité par Météo-France