Imprimer Envoyer á un ami

Orages exceptionnels en Haute-Loire

14/06/2017

De forts orages ont éclaté mardi 13 juin au soir en Haute-Loire (43), donnant sur certaines communes des cumuls de pluie exceptionnels.  
 
L'instabilité a commencé à se manifester vers 15 heures. Jusqu'à 17 heures, les cellules orageuses étaient isolées et relativement mobiles. Les orages, qui se formaient dans le sud-ouest du département, se sont ensuite regénérés sur place. Progressivement, les pluies orageuses se sont généralisées sur une grande moitié sud et est du département. Ces pluies étaient généralement modérées avec des passages temporairement soutenus, mais sans caractère exceptionnel. En revanche, au sud, à leur « source », elles étaient localement violentes et surtout stationnaires.
 
Lame d'eau entre mardi 13 juin 12h et mercredi 14 juin 00h UTC
Cumuls de pluie estimés entre mardi 13 juin à 12h et mercredi 14 juin à 00h UTC
© Météo-France
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
 
Des cellules orageuses d'une intensité exceptionnelle se sont enchaînées dans une zone très localisée, sur les communes de Landos, Costaros, le Goudet ou encore Brignon-Solignac entre 17 heures et 23 heures.
La station de Landos-Charbon a été particulièrement touchée, avec un cumul de 123mm* en une heure seulement (entre 20h et 21h), ce qui représente 48 jours de pluie.
 
Ce cumul constitue un record absolu pour cette station depuis 1991 (date de son ouverture) et plus de deux fois la durée de retour centennale** pour un pas de temps de 1h. Sur l'ensemble de l'épisode, on a relevé sur cette station un cumul total de 226mm, soit près de 3 mois de pluie.
Preuve du caractère localisé de ces orages exceptionnels, les stations alentours ont relevé des cumuls notables, mais plus "classiques" sous orage : 17mm en une heure à Fix-Saint-Geneys et Felines, 34 mm en une heure aux Estables à 22 heures.
 
Lors de l'épisode, des grêlons d'une taille comparable à des œufs ont été observés. 
Certains cours d'eau se sont subitement élevés : dans le haut bassin de la Loire, le niveau de l'eau est passé de 64 cm à 23 heures à 6m10 à 1 heure, au niveau de Chadrac. Localement, les niveaux des cours d'eau du secteur ont parfois gagné 1 à 4 mètres, et les débits ont été considérablement augmentés (multipliés par 100 au niveau du Goudet par exemple).
 
 
Pour plus d'informations, consulter la carte de vigilance météorologique et les prévisions.
 
* 1 millimètre = 1 litre d'eau par mètre carré
** Durée de retour centennale : cumul observé en moyenne une fois tous les 100 ans 
 
 
 

Actualité par Météo-France