Imprimer Envoyer á un ami

Fin de mois remarquablement douce

27/03/2017

En ce début de semaine, les températures - déjà en hausse le weekend passé sur l'ensemble du pays et parfois dignes d'un mois de mai sur la moitié nord - conserveront leur caractère très printanier. Après une nouvelle hausse mercredi, elles gagneront encore quelques degrés jeudi, atteignant des valeurs estivales sur une grande partie du territoire. Malgré une baisse qui s'amorcera par l'ouest vendredi sous l'effet d'une dégradation pluvieuse, elles se maintiendront toute la semaine à un niveau supérieur aux normales saisonnières*, faisant de ce mois de mars** un mois exceptionnellement doux.

Un début de semaine déjà très printanier

Sous un soleil largement présent, les températures resteront printanières cet après-midi, avec des maximales homogènes sur l'Hexagone, atteignant  20 °C dans plusieurs villes comme Lyon et Paris, valeurs dignes d'un mois de mai. Demain mardi, les températures seront généralement stationnaires, avec cependant une légère baisse du mercure sur un quart nord-ouest sous un ciel plus nuageux, ponctué de faibles averses.

Vers des températures quasi estivales jeudi

Mercredi 29, le soleil régnera au sud de la Loire. Au Nord, il sera contesté par des nuages bas, plus particulièrement le long des côtes de la Manche et de la frontière belge. Ceux-ci auront cependant tendance à se morceler au fil de la journée et l'après-midi sera très lumineuse du Val-de-Loire au bassin parisien et à la Lorraine. Les températures amorceront une hausse sur un large quart sud-ouest, atteignant 23 ou 24 °C en Aquitaine et dépassant 20 °C plus au nord du Poitou-Charentes et Limousin jusqu'au Centre-Val de Loire.

Jeudi, il fera encore plus chaud et la journée aura une réelle tonalité estivale, avec des températures  qui culmineront entre 23 et 26 °C sur la Nouvelle Aquitaine, avec localement des pointes à 27 ou 28 °C en Aquitaine. Au nord de la Loire, les valeurs seront souvent comprises entre 22 et 24 °C, y compris sur les plages de la Manche, approchant alors les records mensuels de la Normandie aux Hauts de France. Elles resteront en-deça des 20 °C sur la pointe bretonne où la couverture nuageuse, prélude à une dégradation, se densifiera en cours d'après-midi. Enfin sur le Sud-Est, elles seront moins remarquables mais non moins printanières, comprises entre 18 et 23°C.

Température à 2 mètres entre lundi 27/03/17 à 9h UTC et jeudi 30/03/17 à 15h UTC.
En bleu, les températures les plus froides, en
orange, les plus douces.
© Modèle de prévision ARPEGE - Météo-France
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Amorce d'une dégradation vendredi qui se généralisera samedi

La dégradation arrivée vendredi 31 mars par la pointe bretonne devrait gagner une large partie ouest du pays au fil de la journée, avec une perturbation pluvieuse suivie d'un régime de traîne devenant actif sur la Bretagne. Un temps encore sec pourrait se maintenir une grande partie de la journée sur le flanc est du pays avec des températures toujours élevées pour la saison, au-delà des 20 °C du Centre-Est à l'Alsace.

Ailleurs, malgré une baisse, elles devraient rester douces, souvent comprises entre 15 et 18°C. La chute du mercure devrait se poursuivre et se généraliser samedi 1er avril, les températures se rapprochant alors des niveaux de saison. Le temps associé devrait être perturbé, le front pluvieux de la veille progressant sur les régions plus à l'est, alors qu'ailleurs, la traîne devrait apporter des averses plus fréquentes sur le Sud-Ouest.
 

: températures moyennes calculée sur la période 1981-2010

** : l'anomalie pour le mois en cours en date du 26 mars est de +2,1°C pour la température moyenne, faisant de ce mois, pour l'instant, le second le plus chaud depuis le début des relevés derrière le mois de mars 1957 avec un excédent thermique de +2,3°C.

Actualité par Météo-France