Imprimer Envoyer á un ami

Hiver 1917 : analyse d’E. Le Roy Ladurie

16/03/2017

À l'occasion du centenaire de la Grande Guerre, Météo-France a choisi de présenter au grand public quelques temps forts de l'évolution de la science météorologique et de ses institutions et de revenir sur le temps qu'il faisait lors de grandes batailles qui ont jalonné cette période. Les analyses climatiques ont notamment révélé que l'hiver 1916-1917 avait été l'un des plus rigoureux du XXe siècle sur une large partie de l'Europe. Les répercussions sur la vie dans les tranchées sont évidentes : elle devient plus atroce encore, côté français comme côté allemand. Mais ces conditions météorologiques particulières ont-elles eu d'autres conséquences sur le quotidien des populations civiles et au-delà sur l'issue même du conflit ?
Emmanuel Le Roy Ladurie, historien du climat, a répondu à nos questions.
 
Lire son interview.
 
Retrouvez également l'ensemble des contenus de notre rubrique Météo et Grande Guerre.
 
Les émeutes du 9 novembre 1918 à Berlin. © Bundesarchiv

L'Histoire à l'aune des fluctuations du climat

L'analyse menée ici sur les années 1916-1917 s'inscrit dans une approche originale plus générale, initiée par Emmanuel Le Roy Ladurie. Un froid intense après les semailles ou des pluies diluviennes au mauvais moment ont un impact majeur sur les récoltes ou les vendanges. Mais ces événements climatiques peuvent aussi être à l'origine d'émeutes dites « de la faim », qui, lorsqu'elles interviennent dans un contexte économique et social précaire, font basculer l'histoire des hommes ; une thèse défendue par cet ancien administrateur général de la Bibliothèque nationale de France, dans son livre Histoire du climat depuis l'an mil, publié en 1967. Visiteur régulier de la bibliothèque et des archives de Météo-France, à la recherche de nouvelles données climatologiques, il a noué des collaborations étroites avec l'établissement à qui il a choisi de léguer en 2014 le fonds climat de sa riche bibliothèque personnelle.
 

Actualité par Météo-France