Imprimer Envoyer á un ami

Amérique du Nord : tempête Stella

15/03/2017

La tempête Stella a frappé le nord-est des États-Unis mardi 14 dans la journée, avant d'atteindre le Québec au cours de la nuit suivante. Les grandes villes côtières ont été relativement épargnées, mais on a enregistré à l'intérieur des terres des cumuls de neige parfois records en 24 heures, tous mois confondus. C'est le cas par exemple à Binghamton, située à 200 km au nord-ouest de la ville de New York, où on a relevé 79 cm de neige, contre 20 cm environ à New York City. Au Québec, Stella a généré d'importants cumuls de neige et des vents violents. Si la côte est des États-Unis et le Québec subissent régulièrement des phénomènes de fortes chutes de neige et de blizzard en hiver, de telles conditions météorologiques à cette période de l'année sont remarquables dans ces régions.

Chutes de neige exceptionnelles dans l'état de New York et aux environs

Ce sont les régions situées de la Pennsylvanie au Vermont, en passant par une partie de l'état de New York, qui ont reçu les cumuls de neige les plus importants, avec des intensités neigeuses qui ont atteint 7 à 10 cm par heure, et ce pendant plusieurs heures. La ville de West Winfield, dans l'état de New York, a enregistré le plus fort cumul avec 104 cm. À Burlington, dans le Vermont, on a relevé 66 cm, ce qui fait de Stella la 3e plus forte tempête de neige jamais observée, tous mois confondus. De vents parfois violents ont touché la côte, avec par exemple 127 km/h relevés à Cape Cod. 
 
Animation du satellite GOES13 du mardi 14  à 12 h UTC au mercredi 15 mars 2017 à
10 h UTC. © Météo-France

Une tempête remarquable au Québec

Avec le décalage vers le nord de la dépression, Stella en ensuite gagné le Québec. On a relevé 36 cm mardi matin à Montréal, avec des vents remarquablement violents le long du Saint-Laurent : 109 km/h à Montréal, 140 km/h à Québec, nouveau record mensuel pour la ville et seconde rafale la plus forte jamais enregistrée, tous mois confondus. Plus généralement, des conditions de blizzard (neige, vent soutenu abaissant la visibilité pendant plusieurs heures) ont paralysé toutes ces régions de part et d'autre de la frontière américano-canadienne. 

Lente amélioration mercredi 15 mars

Si la tempête a désormais faibli, le Québec comme le nord-est américain vont rester sous un ciel gris porteur de petites chutes de neige résiduelles durant la journée de mercredi, un peu plus conséquentes vers l'embouchure du Saint-Laurent, au Québec. Le vent devrait partout diminuer d'un cran, tout en restant sensible, accentuant la sensation de froid : le thermomètre devrait rester bien souvent en dessous de 0 °C, avec une température ressentie de -10, voire moins dans l'intérieur des terres. Jeudi 16, dans une ambiance toujours froide mais moins ventée, le soleil refera de belles apparitions sur ces régions.
 

Actualité par Météo-France