Imprimer Envoyer á un ami

Alpes : point sur le risque d’avalanches

08/03/2017

Les périodes avalancheuses ont été rares dans les Alpes au début de l'hiver. Mais, depuis la fin février, le risque d'avalanches a nettement augmenté. 
Toutes les informations utiles pour suivre l'évolution de la situation par massif sont accessibles dans les Bulletins d'estimation du risque d'avalanches disponibles dans la rubrique montagne du site et les  applications mobiles de Météo-France (dont Météo Ski). Ces bulletins permettent aux pratiquants de la montagne de s'informer sur les risques d'avalanches et d'adapter le choix de leur itinéraire en fonction de leur expérience et des observations sur le terrain. 
 

Un risque d'avalanches à la hausse depuis fin février

Depuis le début de l'hiver, les avalanches ont été peu nombreuses dans le massif alpin ; une situation qui s'explique par un manteau neigeux le plus souvent stable. En effet, les chutes de neige ont été rares dans les Alpes au cours de l'hiver et au contraire les longues périodes de beau temps anticyclonique, parfois quasi printanier, fréquentes. Les quelques accidents recensés sont survenus principalement lors des deux épisodes neigeux significatifs de l'hiver, peu après la mi-janvier et surtout du 6 au 13 février.
Depuis fin février, les conditions météorologiques sont redevenues hivernales, avec le retour de chutes de neige plus fréquentes, en lien avec une succession de perturbations parfois tempétueuses. Le dernier épisode en date, du 4 au 7 mars, a provoqué des chutes de neige dans tous les massifs, abondantes dans les Alpes du Nord (50 cm à plus d'1m à partir de
1 800 m en 3 jours). Il s'en est suivi une forte augmentation de l'instabilité du manteau neigeux. En conséquence, des départs spontanés d'avalanches se sont produits, surtout pendant les chutes de neige, et le risque de déclenchements de plaque au passage de skieurs s'est accru, comme en témoignent les récents accidents d'avalanches.
 

Quels risques pour les jours à venir ?

La neige récente va se tasser et le manteau neigeux se consolider petit à petit au cours des prochains jours. Jeudi 9 et vendredi 10 mars, les risques d'avalanches devraient encore être de niveau 3, c'est-à-dire « marqué » dans la majorité des massifs alpins. Un tel niveau de risque correspond à une instabilité du manteau neigeux qui peut concerner de nombreuses pentes. Dans la plupart des massifs, des plaques, souvent d'aspect poudreux, difficiles à détecter, pourront donc encore être déclenchées au passage de skieurs, occasionnant des avalanches parfois de grande ampleur. Par ailleurs, le redoux pourra occasionner des départs spontanés d'avalanches. 
 

S'informer sur les risques d'avalanches

L'information sur le risque d'avalanches est fournie par deux canaux complémentaires : le Bulletin d'estimation du risque d'avalanches (BRA) et la vigilance météorologique
Les BRA sont élaborés pendant toute la saison par des prévisionnistes de Météo-France. Ils sont destinés aux services de sécurité civile ainsi qu'aux acteurs et pratiquants de la montagne (skieurs, surfeurs, randonneurs, gestionnaires de domaines skiables, etc.). Ils décrivent les conditions de neige et informent des risques d'avalanches spontanées et provoquées qui sévissent jusqu'au lendemain soir sur chaque massif des Alpes, des Pyrénées et de Corse. 
N'hésitez pas à vous renseigner également auprès des professionnels locaux, pour valider ces renseignements pour votre secteur.
 

Actualité par Météo-France