Imprimer Envoyer á un ami

Bilan : tempête Zeus du 6 mars

07/03/2017

Une violente tempête, nommée Zeus, a frappé le pays lundi 6 mars, causant de nombreux dommages. Au niveau national, Zeus est la 10e tempête hivernale la plus sévère à avoir affecté le territoire métropolitain sur la période 1980-2017. 32 % de la surface du pays ont ainsi été soumis à des vents de plus de 100 km/h, 7 % à des vents dépassant 120 km/h.
Les régions les plus touchées par des vents supérieurs à 120 km/h sont la Corse (36 % du territoire), la Bretagne (22 %), Auvergne-Rhône-Alpes (20 %) et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (11 %).
 
Pour en savoir plus sur l'historique des tempêtes en métropole, consultez notre site dédié.
 

Chronologie de l'événement 

Lundi 6, une dépression a gagné les terres nord bretonnes en tout début de matinée. Les rafales ont été exceptionnelles sur le littoral du Finistère, dans le quart sud-ouest de la dépression. L'axe de vent fort s'est ensuite décalé vers les Pays-de-Loire et le Poitou-Charente dans la matinée, puis le Massif central en milieu de journée, avec des rafales allant jusqu'à 125 km/h (voire localement davantage en montagne) et des valeurs souvent record pour un mois de mars. 
Dans le front froid de la perturbation pluvieuse associée au système dépressionnaire, plusieurs orages se sont développés du centre à l'est du pays dans l'après-midi, avec de violentes rafales. On a mesuré un remarquable 144 km/h à Chambéry. Le pourtour méditerranéen a été affecté en début d'après-midi par ces vents tempétueux, avec des valeurs atteignant localement sur les caps des valeurs approchant les 160 km/h,
 
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

Finistère : records absolus de vent sur le littoral 

Le Finistère a été le département le plus touché, avec des vents extrêmement violents. Les rafales ont localement dépassé les 190 km/h sur le littoral du Finistère, avec 193 km/h mesurés à Camaret et 190 km/h à Ouessant, nouveau record absolu dans cette station ouverte depuis 1995. Le précédent record (176 km/h) de février 1996 est ainsi largement dépassé. 
De nombreux records mensuels ont également été battus sur le département et aussi dans les Côtes-d'Armor et le Morbihan. On a relevé 136 km/h à Brest, battant le précédent record de 112 km/h observé en mars 2008. Le vent a soufflé jusqu'à 129 km/h à Quimper (contre
122 km/h en 1992). Plus dans les terres, le vent a soufflé localement jusqu'à 130 km, comme à Landivisiau, qui bat son précédent record mensuel de 118 km/h enregistré en 2016. Dans le Morbihan, sur les stations de l'île de Groix et de Belle Ile-Le Talut, ouvertes depuis 1981, la force des rafales a approché celles des records absolus. 
 

Ailleurs, des valeurs souvent exceptionnelles pour un mois de mars 

Plusieurs records absolus de vent ont été approchés ou dépassés, et les records mensuels détrônés sont nombreux sur les zones touchées par la tempête : Poitou-Charentes, Limousin et nord Aquitaine, Auvergne, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Var et Corse.
 

Actualité par Météo-France