Imprimer Envoyer á un ami

Chaleurs précoces sur le pourtour méditerranéen

17/03/2014

À la faveur d'une masse d'air très douce, d'un ensoleillement généreux et d'un régime de vents de terre (mistral et tramontane), les températures ont grimpé dimanche 16 mars dans certaines zones du Gard et du Var, où l'on a franchi pour la première fois de l'année le seuil de chaleur (25°C).
Dans ces régions, ce seuil de température est franchi, en moyenne*, vers la mi-avril.
Certaines années, il n'est atteint qu'après la mi-mai.
Cette année, dans la lignée d'un hiver remarquablement doux et d'un début de mois de mars très doux, la chaleur est donc précoce.

On a ainsi relevé :
- 25,8°C à Vic-le-Fesq (Gard) dès ce dimanche, alors qu'il faut attendre en moyenne le 22 avril pour y dépasser les 25°C.  En 1997, le seuil de chaleur avait été atteint dès le 3 mars (record de précocité).
- 25,2°C à Montfort-sur-Argens (Var) (les 25°C y sont atteints en moyenne le 16 avril, record de précocité le 12 mars 2012).
Ce seuil des 25° avait déjà été franchi dans les Landes, dimanche 9 mars avec 25,1°C à Capbreton. Cette température n'y est, en moyenne, pas relevée avant le 18 avril.

 

Pourtour méditerranéen : carte des températures à 2 m, le 17 mars  2014 à 16hUTC (modèle AROME)- © Météo-France

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Lundi 17 mars après-midi, la chaleur s'est décalée à l'ouest, autour du golfe du Lion.
On a ainsi enregistré 26,3°C à Perpignan où le seuil de chaleur est franchi en moyenne le 26 avril. Il faut remonter au 9 mars 2000 pour trouver un franchissement de seuil plus précoce.
On a également relevé 27,4 °C à Narbonne (Aude), alors que c'est le 17 avril en moyenne qu'on franchit le seuil de chaleur. C'est la première fois qu'on atteint 27.0°C aussi tôt depuis l'ouverture de la station, en 1989.


* calculée sur le nombre d'années d'existence de la station

 

 

Actualité par Météo-France