Imprimer Envoyer á un ami

Vers un temps perturbé et plus doux

25/01/2017

Le changement de situation météorologique attendu à partir de la fin de cette semaine et surtout la semaine suivante verra le retour progressif d'un régime océanique perturbé et doux. Il devrait mettre fin à la période froide, sèche et ensoleillée qui a prédominé une bonne partie du mois de janvier sur la majeure partie du pays.
 

Un mois de janvier jusqu'ici sec, ensoleillé et froid

 
Depuis le début du mois de janvier, les hautes pressions prédominent au voisinage de la France (pression atmosphérique* souvent supérieure à 1025 hPa sur le nord et l'ouest du pays), dans la continuité de ce qui a été observé en décembre 2016. Conséquence, depuis le début du mois, le temps a été remarquablement sec, ensoleillé et froid. 
 
 
Pression mensuelle moyenne au niveau de la mer, du 1er au 24 janvier 2017 (en bleu les zones de basses pressions, en rouge les zones anticycloniques). © Météo-France
(Cliquez sur la carte pour l'agrandir)
 
Au 25 janvier, le déficit de précipitations est d'environ 50 % en moyenne sur l'Hexagone, exception notable : la Corse qui, sous l'influence de dépressions méditerranéennes récurrentes, a en particulier connu un épisode pluvieux intense du 21 au 23 janvier.
 
Le soleil s'est par ailleurs montré très généreux sur une bonne partie de la France, sur le continent. L'Ouest a été particulièrement favorisé : Brest connaît même son mois de janvier le plus ensoleillé depuis 1963, avec déjà près de 100 heures de soleil depuis le début du mois.
 
Les vents de nord-est prédominants ont été associés à un temps froid : le déficit thermique sur le pays dépasse ainsi les 2 degrés et il faut remonter à 2010 pour connaître un mois de janvier au moins aussi froid. Ce froid s'est surtout manifesté depuis le mardi 17 janvier, avec un épisode de froid sur le pays, durant lequel les gelées ont été fréquentes sur de nombreuses régions, et ce jusque dans l'Ouest. À Rennes, le thermomètre est descendu sous les -5 °C pendant 6 matinées successives, du 20 au 25 janvier, ce qui n'avait pas été observé depuis la vague de froid de 1996/1997.
 
 
Rapport à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 des précipitations
(1er au 24 janvier 2017). © Météo-France  
(Cliquez sur la carte pour l'agrandir)
 
*Pression réduite au niveau de la mer.
 

Retour d'un flux de sud-ouest perturbé d'ici la semaine prochaine

 
La toute fin du mois de janvier et le début de février devraient voir un net changement de situation, avec le retour en force de dépressions actives sur le proche Atlantique. À la clef, des passages pluvieux sur une bonne partie du pays, accompagnés de vent soutenu de secteur sud-ouest et d'une hausse sensible des températures, qui repasseront au-dessus des moyennes de saison.
 
La fin de l'épisode froid actuel se confirme pour vendredi 27, avec un redoux annoncé dans un flux de secteur sud à sud-est, devenant plus perturbé par l'ouest et le sud. Les basses pressions feront progressivement leur retour sur l'Hexagone alors que les hautes pressions se replieront sur l'Europe centrale. Les températures diurnes devraient repasser au-dessus des normales sur une grande partie de la moitié nord pour la première fois depuis deux semaines, sauf vers l'Alsace, où le froid pourrait résister un peu plus longtemps Les gelées devraient, quant à elles, être très rares.
 
À partir du lundi 30 janvier et au début du mois de février, les dépressions atlantiques s'approcheront encore davantage du pays. Peu de régions échapperont aux passages pluvieux, parfois sous un vent soutenu et dans une atmosphère relativement douce.
 
Sous ces perturbations océaniques, la limite pluie-neige, qui a été jusqu'à présent très basse depuis le début du mois de janvier, remontera en moyenne voire haute montagne.
 
 
Animation de la pression au niveau de la mer et température et humidité de la masse d'air à 850 hPa (en orange l'air doux et humide, en vert l'air froid et sec) prévues entre le jeudi 26 janvier et le jeudi 2 février 2017 (modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France).
© Météo-France
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Actualité par Météo-France