Imprimer Envoyer á un ami

Europe : vague de froid intense

10/01/2017

Une vague de froid particulièrement intense touche depuis le 5 janvier l'Europe centrale et orientale. En cause, une réserve d'air froid arctique, qui s'est engouffré au cours de la journée du 5 dans un flux de nord nord-est intense sur une bonne partie de l'Europe. Malgré une basse temporaire du mercure,  la France est restée en marge de l'air le plus froid .

Mardi 10 janvier 2017 matin, de nombreux pays du centre de l'Europe à la Grèce étaient encore en alerte neige mais surtout grand froid comme la Grèce, la Serbie, le Monténegro ou encore la Croatie.

Carte de vigilance météorologique européenne pour le 10 janvier 2017
Carte de vigilance météorologique européenne pour le 10 janvier 2017 © EUMETNET-Météoalarm

Températures glaciales en Europe centrale et orientale

Durant la première semaine de janvier, les températures ont été anormalement basses du nord de l'Europe au nord-est de la Sibérie (de -5 à 15 degrés en dessous des normales). Le mercure a même plongé le 4 janvier à - 42,4°C à Kautokeino (Suède) et -56,6°C à Delyankir en Sibérie.

À la faveur d'un flux de nord nord-est, cet air polaire a ensuite envahi l'Europe centrale et orientale dès le 5 janvier. Ces régions connaissent depuis un froid intense avec des températures inférieures à -20°C voire -30°C localement. Avec -29,9°C le 7 janvier, Moscou a connu son Noël orthodoxe le plus froid depuis 1987. En Slovaquie, à Oravská Lesná (930 m), il a fait -35,2°C dans la nuit du 7 au 8 janvier, du jamais vu depuis 1987 à l'échelle du pays, mais aussi -30,5°C le 8 janvier à Dudince en plaine, un record de froid dans cette station depuis le début des mesures en 1977.

Le 8 janvier , en Albanie le thermomètre affichait -9,4°C à Vlore et -9,0°C à Durres. Il faisait -5,7°C à l'aéroport de Naples en Italie. Ce sont là trois records absolus de froid, tous mois confondus.

En Grèce, la température maximale n'a pas dépassé  -4,9°C le 7 à Thessalonique, un record pour la station. À Héraklion en Crète, où aucune gelée n'avait été observée depuis février 2004, il faisait 0°C le 9 au matin.

Un radoucissement très temporaire est attendu pour jeudi 12 et vendredi 13 mais une nouvelle masse d'air très froide devrait gagner l'ensemble du continent à partir de samedi 14.

Neige abondante en Europe méridionale et orientale

En atteignant la Mer Adriatique puis la Méditerranée orientale et la Mer Noire, cette masse d'air froid a été aussi été à l'origine d'abondantes chutes de neige.

Entre le 6 et le 7 janvier, la neige est tombée sur les massifs monténégrin et bosniaque, sur les Apennins, dans les régions italiennes des Abruzzes. On a relevé 65 cm de neige le 7 janvier à Campobasso (600 m) avec des congères atteignant 2 m de haut dans le village de Capracotta (1400 m). Dans la région des Pouilles à basse altitude, les cumuls de neige ont souvent atteint 30 cm et des flocons ont pu être observés jusqu'au littoral. En Sicile, le 7 janvier sur la côte nord-orientale à Taormine on a relevé 10 cm de neige, un record depuis 1956. Sur le sud-est de l'Europe, les chutes de neige ont souvent atteint de 10 à 30 cm, localement 50 cm (24 cm à Sofia, 31 cm à Bucarest).

Du côté de la mer Égée, il a neigé à l'aéroport international de l'île grecque de Zakhyntos le 7 janvier (station située au niveau de la mer), une première,  ainsi que sur le littoral crétois le 8 janvier.

Toujours le 8, en Turquie, au matin, la station de ski d'Uludag accumulait 2,6 m de neige et dans certains quartiers d'Istanbul la couche de neige a atteint 40 cm.
 

Référence : Géoclimat
https://www.facebook.com/geoclimat.org/posts/1308430369217748:0