Imprimer Envoyer á un ami

Décembre 2016 : très sec et ensoleillé

28/12/2016

(Mise à jour le 6 janvier 2017)
 
Les conditions anticycloniques durables qui ont régné sur l'Hexagone depuis le début du mois de décembre ont permis à la France de bénéficier d'un ensoleillement remarquable accompagné d'un déficit record de précipitations et d'un très faible enneigement sur la plupart des massifs. De nombreuses journées ont été ponctuées de belles plages ensoleillées malgré de fréquents brouillards matinaux, localement tenaces particulièrement en val de Saône.
 

Pression mensuelle moyenne au niveau de la mer en décembre 2016 (en bleu les zones de basses pressions, en rouge les zones anticycloniques). © Météo-France
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)
 

Une température moyenne conforme aux valeurs de saison

Les températures ont été très contrastées, avec des minimales généralement fraîches et des maximales supérieures aux valeurs de saison* hormis localement dans le Nord-Est et le Centre-Est. Au lever du jour, les températures ont été 1 à 2 °C inférieures aux normales sur un large quart nord-est avec de nombreuses gelées. En revanche, sur la moitié sud et sur les reliefs, les maximales ont atteint des valeurs plus de 2 °C au-dessus de la normale. En moyenne sur la France, la température a été conforme aux valeurs de saison.

Écart à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 de la température moyenne, en décembre 2016. © Météo-France
(Cliquez sur la carte pour l'agrandir)
 

 

Un ensoleillement record

L'ensoleillement a été très généreux sur l'ensemble du pays, excédentaire de plus de 50 %** excepté sur le pourtour méditerranéen et la Bretagne, malgré de fréquents brouillards matinaux. De nombreux records ont été battus : le soleil a notamment brillé 127 heures à Caen dans le Calvados (deux fois la normale) et
139 heures à Luxeuil en Haute-Saône (deux fois et demie la normale). Seul le val de Saône a connu un ensoleillement déficitaire avec seulement 30 heures de soleil à Mâcon où les brouillards ont été particulièrement tenaces. Comme en 2001 et en 2013, ce mois de décembre a été exceptionnellement ensoleillé sur la France.

Rapport à la moyenne mensuelle de référence 1991-2010 de la durée d'ensoleillement, en décembre 2016. © Météo-France
(Cliquez sur la carte pour l'agrandir)
 
 

Un déficit record de précipitations

La pluviométrie a connu un déficit record proche de 80 % en moyenne sur l'ensemble du pays. Seule la Corse a été très arrosée avec un épisode particulièrement intense les 19 et 20. Sur la moitié est de l'île, le cumul mensuel a dépassé une fois et demie la normale*. Ce déficit de précipitations s'est traduit par un très faible enneigement sur l'ensemble des massifs, à l'exception des Alpes du Sud et de la montagne corse. Décembre 2016 se classe ainsi au premier rang des mois de décembre les plus secs sur la période 1959-2016, détrônant décembre 2015.

 


 

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

 

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

 

 
Températures et précipitations en décembre, de 1959 à 2016. © Météo-France
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

* Moyenne de référence 1981-2010.
** Moyenne de référence 1991-2010.