Imprimer Envoyer á un ami

Vers une fin d'année très calme

26/12/2016

Les conditions anticycloniques qui ont prédominé en ce mois de décembre 2016 semblent vouloir se prolonger jusqu'aux derniers jours de l'année. Le dôme de hautes pressions (1040 hPa), qui s'étire ce lundi 26 du proche Atlantique à la France, se décalera davantage vers le centre de l'Europe au cours de la semaine. Le flux perturbé continuera à être rejeté vers le nord de l'Europe en direction de l'Écosse et de la Norvège, épargnant ainsi le territoire français.

Une dernière semaine souvent très sèche

Si quelques pluies fines se répartiront inégalement lundi 26 du bassin parisien aux Vosges, la suite de la semaine s'annonce dans l'ensemble très sèche avec pas ou très peu de précipitations attendues d'ici la fin de l'année.

Pression au niveau de la mer et cumul de précipitations en 6 h (en bleu) du lundi 26 décembre 2016 à 12 h UTC au dimanche 1er janvier 2017 à 00 h UTC (modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France
Pression au niveau de la mer et cumul de précipitations en 6 h (en bleu) du lundi 26 décembre 2016 à 12 h UTC au dimanche 1er janvier 2017 à 00 h UTC (modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France). © Météo-France (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Au final, ce mois de décembre 2016 s'annonce donc comme remarquablement sec avec probablement des records de faibles précipitations battus notamment dans le sud-ouest ou sur les Alpes. En effet entre le 1er et le 26 décembre, il n'est pas tombé une goutte à Évian, Chambéry ou encore Embrun, et il a plus seulement 0,2 mm* à Bourg-Saint-Maurice, Colmar ou Annecy, 3,2 mm à Agen ou Strasbourg, 5 mm à Carcassonne, 6,4 mm à Lyon.

* : 1 mm = 1 L/m2

Un ensoleillement inégal

Ces conditions anticycloniques vont favoriser un bon ensoleillement en montagne. En revanche, la grisaille sera parfois au rendez-vous notamment près des frontières du nord, ou du val de Saône au lyonnais, ainsi que localement le long de la Garonne. Autour de la Méditerranée, le soleil du début de semaine laissera place progressivement à partir de jeudi 29 aux entrées maritimes qui encombreront le ciel autour du golfe du Lion. Ailleurs, la nébulosité sera plus hétérogène avec une alternance de périodes de grisaille et d'éclaircies.

La masse d'air se rafraîchit

Après un « Noël  au balcon » avec des températures maximales souvent 3 à 6 degrés au-dessus des normales (Météo-France a par exemple relevé le 25 décembre après-midi 17°C à Perpignan, 15°C à Bordeaux, 11°C à Lille, Tours et Paris et 9°C à Reims), la masse d'air se rafraîchit résolument à partir du mardi 27. Cette semaine, les gelées au petit jour seront donc de retour et se  généraliseront sur le Nord-Est, dans les vallées du massif central ou des Alpes ainsi que sur les plaines du sud-ouest. Les rivages de la Méditerranée et de l'océan conserveront en revanche des températures minimales positives.

Carte de l'écart à la normale de la température maximale quotidienne calculée sur la période 1981-2010 le dimanche 25 décembre 2016
Carte de l'écart à la normale de la température maximale quotidienne calculée sur la période 1981-2010 le dimanche 25 décembre 2016 © Météo-France (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Actualité par Météo-France