Imprimer Envoyer á un ami

Enneigement en montagne au 21 décembre 2016

22/12/2016

Un temps sec accompagné de températures souvent très douces règne sur les massifs depuis maintenant presque un mois. Pour cette raison, les premières et prometteuses chutes de neige du mois de novembre ont entièrement disparu aux altitudes basses et moyennes. Plus haut, leur épaisseur s'est réduite, en premier lieu dans les versants orientés au sud.
Une perturbation qui a circulé en Méditerranée les 19 et 20 décembre vient toutefois d'apporter de la neige dans les massifs sous influence méditerranéenne.
Cela ne change toutefois pas fondamentalement la situation actuelle de l'enneigement, qui reste globalement déficitaire dans les massifs montagneux français : il n'y a le plus souvent pas de neige en dessous de 1500 à 1900 m dans les versants ombragés, en dessous de 1600 à 2200 m dans les versants ensoleillés. Au-dessus, l'épaisseur de neige augmente progressivement avec l'altitude mais reste le plus généralement inférieure à la normale, sauf dans les Alpes près de la frontière italienne.
 
Dans les stations de ski, quelques périodes de froid, assez courtes, ont permis de produire artificiellement de la neige. Dans les Alpes, la plus récente a été celle des 18 et 19 décembre, au cours de laquelle le thermomètre est descendu jusqu'à -10,5 °C à Bessans (Savoie) et -11,5 °C à Ristolas (Hautes-Alpes).  
Le versant nord-ouest du massif des Aravis (Haute-Savoie), vu depuis le Grand-Bornand le 17 décembre 2016.
Le versant nord-ouest du massif des Aravis (Haute-Savoie), vu depuis le Grand-Bornand le 17 décembre 2016© Gilles Brunot

Alpes du Nord

La neige est le plus souvent absente à basse et moyenne altitude, et jusqu'à assez haute altitude dans les versants ensoleillés. Plus haut, elle est présente mais l'enneigement est inférieur aux normales, sauf près de la frontalière italienne où il est au contraire excédentaire grâce aux abondantes chutes de neige qui s'étaient produites du 23 au 25 novembre, puis à nouveau les 19 et 20 décembre.
L'enneigement continu débute en versant nord entre 1000 et 1200 m en Haute-Maurienne et dans le sud du Vercors, 1700 m en Haute-Savoie, entre 1800 et 1900 m ailleurs. En versant sud, il débute entre 1200 et 1500 m en Haute-Maurienne et dans le sud du Vercors, tandis que partout ailleurs, il faut monter vers 2000 m à 2200 m pour trouver un sol recouvert par la neige. 
À 2000 m, il y a en versant nord souvent entre 10 et 30 cm de neige, plutôt 40 cm dans les Préalpes de Haute-Savoie et 60 cm en Haute-Maurienne. En versant sud, il n'y a généralement pas de neige, sauf en Haute-Maurienne, où son épaisseur est de 30 cm.
À 2500 m, les épaisseurs en versant nord sont plus importantes, 70 à 90 cm en général,  1,50
m en Haute-Maurienne. En versant sud, elles sont plus faibles, généralement 20 à 50 cm, mais 90 cm en Haute-Maurienne.

Alpes du Sud

Comme dans les Alpes du Nord, la neige est souvent absente à basse et moyenne altitude, et jusqu'à assez haute altitude dans les versants ensoleillés. Plus haut, l'enneigement est plutôt inférieur aux normales, sauf près de la frontalière italienne où il est au contraire excédentaire (grâce aux abondantes chutes de neige du 23 au 25 novembre puis du 18 et 19 décembre, comme dans les Alpes du Nord).
L'enneigement continu débute souvent entre 1500 ou 1900 m en versant nord, entre 1700 et 2200 m en versant sud. Dans les massifs proches de la frontière italienne, Thabor, Queyras, Haut-Var/Haut-Verdon et Mercantour, ces limites sont nettement plus basses : 1000 à 1200 m en versant nord, 1200 à 1400 m en versant sud.
À 1500 m, il y a en versant nord comme en versant sud 10 à 15 cm de neige dans les massifs du Thabor, du Queyras, du Haut-Var/Haut-Verdon et du Mercantour. Dans les autres massifs, il n'y a pas de neige.
À 2000 m, il y a en versant nord 30 à 40 cm dans les massifs du Thabor, du Queyras et du Mercantour, environ 40 cm dans le massif du Haut-Var/Haut-Verdon et du Pelvoux, 5 à 20 cm dans les autres massifs. En versant sud, il y a 15 à 40 cm dans les massifs du Thabor, Queyras, Pelvoux, Haut-Var/Haut-Verdon et Mercantour, pas de neige dans les autres massifs.
À 2500 m, l'épaisseur du manteau neigeux en versant nord est de l'ordre de 1,50 m dans le Thabor, Queyras, Pelvoux, Haut-Var/Haut-Verdon et Mercantour, 1 m ailleurs. En versant sud, elle est voisine de respectivement 1 m et 60 cm.

Corse

Les récentes chutes de neige ont amélioré l'enneigement mais seulement au-dessus de 1900
m. Il reste globalement déficitaire.
L'enneigement débute en tous versants vers 1500 m d'altitude dans le massif du Cinto-Rotondo, 1400 m dans celui du Renoso-Incudine.
Dans le Cinto-Rotondo, l'épaisseur de neige est partout d'environ 25 cm à 2000 m, 60 cm à 2500 m. Dans le Renoso-Incudine, elle est de 5 cm à 1500 m et de 35 cm à 2000 m.

Pyrénées

Sommets des Hautes-Pyrénées vus depuis Luz-Ardiden, le 21 décembre 2016
Sommets des Hautes-Pyrénées vus depuis Luz-Ardiden, le 21 décembre 2016.
© Météo-France - Catherine Vrécourt
 
L'enneigement est actuellement faible sur l'ensemble de la chaîne : inexistant à basse et moyenne altitude, il est souvent inférieur à la moyenne plus haut.
Le manteau neigeux actuellement en place s'est constitué en grande partie entre le 20 et 25 novembre. Venant d'Espagne, la neige s'était alors déposée principalement sur l'ouest de la chaîne. Depuis, le temps est sec depuis maintenant près d'un mois, avec des températures souvent douces. La neige s'est maintenue dans les versants nord, tandis qu'elle a en bonne partie fondu dans les versants sud, bien ensoleillés.
Dans l'ouest de la chaîne, les hauteurs de neige à haute altitude (2500 m) sont quasiment de saison, avec par exemple 70 cm au lac d'Ardiden (2450 m), pour une moyenne de 90 cm. En revanche, plus bas, elles sont déficitaires, avec, en versant nord, 10 à 20 cm à 1700 m, la moyenne étant d'environ 40 cm.
Dans les Pyrénées centrales, le déficit d'enneigement est davantage marqué : la neige est quasiment absente en-dessous de 2000 m et, plus haut, les hauteurs sont très déficitaires, ne dépassent pas 10 à 20 cm (6 cm à la station nivôse de Port d'Aula à 2150 m).
Dans l'extrémité est de la chaîne, le versant méditerranéen vient de bénéficier d'un épisode neigeux d'activité modérée mais qui a permis de blanchir les pentes dès 1500 m d'altitude. Les hauteurs de neige restent modestes, mais proches des moyennes : en versant nord, il n'y a guère plus de 10 ou 20 cm vers 2000 m et 30 à 50 cm vers 2500 m. Sur le Canigou, par exemple, la hauteur de neige à 2150 m d'altitude est de 37 cm, une valeur à peine inférieure à la moyenne (42 cm).

Vosges, Jura et Massif central

Il n'y a actuellement pas de neige dans ces massifs.
 

Actualité par Météo-France