Imprimer Envoyer á un ami

Montagne : enneigement au 14 novembre 2016

15/11/2016

La première quinzaine de novembre qui s'achève a été marquée par une offensive hivernale généralisée remarquable.
Elle a occasionné la mise en place, avec environ un mois d'avance par rapport à ce qui se produit en moyenne, d'un manteau neigeux hivernal sur l'ensemble des massifs, y compris ceux de moyenne montagne.
 
Elle a également été accompagnée de températures remarquablement basses.
Le 8 novembre, on a relevé dans le massif du Jura une température minimale de -11,2 °C à Maîche (825 m – Doubs).
Dans les Alpes, le thermomètre est également souvent descendu largement en dessous de
-10 °C :
– en Savoie,  il a fait -13,7 °C à Tignes (2100 m) et à Bessans (1700 m) les 8 et 9 novembre ;
– dans les Hautes-Alpes, on a mesuré -15,1 °C à Villar-d'Arêne (1670 m) et -12,8 °C à Ristolas (1670 m) le 12.
Ces températures remarquablement basses approchent les records pour une première quinzaine de novembre.
 

Alpes du Nord

L'enneigement est excellent pour une mi-novembre, dès la moyenne montagne. On  trouve un peu de neige au sol dès 800 à 1000 m d'altitude et même 600 à 800 m en Savoie. À 1500 m, l'épaisseur du manteau neigeux est comprise entre 30 et 60 cm selon le massif, les plus enneigés étant ceux de la Haute-Savoie et du nord de la Savoie. À 2000 m, l'épaisseur est comprise entre 40 et 80 cm.
Un enneigement aussi précoce se rencontre environ tous les 3 à 8 ans à haute altitude (au-dessus d'environ 2200 m). Plus bas, le phénomène est nettement plus rare et se produit environ tous les 10 à 15 ans. En Savoie, il faut remonter au 14 novembre 1985 pour rencontrer une telle quantité de neige à pareille époque.
Aux altitudes inférieures à 1500 m, il est peu probable que cette neige soit encore présente lors de l'arrivée de l'hiver calendaire : au col de Porte, en Isère à 1325 m d'altitude, dans le massif de la Chartreuse, la neige tombée lors d'épisodes neigeux passés comparables a toujours entièrement fondu au bout d'une à deux semaines.
 
Massif de Belledonne le 12 novembre 2016.
 
Dans l'extrême sud du massif de Belledonne le 12 novembre 2016, au lendemain du remarquable épisode neigeux qui a touché l'ensemble des Alpes du Nord.
© Météo-France, Daniel Goetz
 

Alpes du Sud

Dans les Hautes-Alpes, l'enneigement est nettement plus faible que dans les Alpes du Nord et ne présente pas de caractère remarquable.
Les limites d'enneigement se situent vers 1200 m en versant nord, 1300 à 1500 m en sud. À 2000 m, on trouve en moyenne 5 à 20 cm de neige.
Plus au sud, l'enneigement est encore plus restreint, la limite d'enneigement se situant vers 2300 à 2600 m selon les versants dans le massif du Haut-Var/Haut-Verdon et celui du Mercantour.
 

Corse

On trouve la neige à partir de 1600 m en versant nord, 1800 m en versant sud. À 2000 m en versant nord, l'épaisseur de neige au sol est de 60 cm dans le massif du Renoso-Incudine,
30 cm dans celui du Cinto-Rotondo ; en versant sud, elle est respectivement de 40 et 15 cm.
 

Pyrénées

Entre le 5 et le 8 novembre, la neige est tombée assez bas, dès 1200 m d'altitude. À 1800 m, la couche de neige au sol a alors atteint une épaisseur de 15 à 30 cm.
Puis, au cours du long week-end du 11 novembre, les précipitations se sont poursuivies mais les températures se sont nettement radoucies. Il a alors neigé seulement à haute altitude, au-dessus de 2000 à 2500 m, tandis qu'il a plu en dessous.
L'enneigement a donc le plus souvent régressé. Il débute en ce début de semaine vers 1500 m et l'épaisseur de neige à 1800 m ne dépasse plus 20 cm.
 

Actualité par Météo-France