Imprimer Envoyer á un ami

Comment choisit-on le nom d’une tempête ?

10/12/2014

À l'annonce d'un coup de vent ou d'une tempête à l'approche de l'Europe, un nouveau nom circule et fait la une : Petra et Qumaira au début du mois de février 2014, Dirk en décembre 2013… Tous ont été nommés par l'Université libre de Berlin.

 

Carte Analyse le 3 mars 2014 à 6h UTC - © Météo-France
Carte d'analyse le 03 mars 2014 à 6 h UTC.
"C" a été nommée Christine.

 

Depuis 1954, celle-ci baptise anticyclones et dépressions. Chaque "centre d'action" appelé à influer sur le temps en Europe centrale reçoit un prénom. Ces derniers sont reportés sur les cartes d'analyse et de prévision établies par le Deutscher Wetterdienst, le service météorologique allemand. Les prénoms sont donnés annuellement par ordre alphabétique. Plusieurs listes sont nécessaires car les candidats au baptême sont nombreux : environ 55 anticyclones et 150 dépressions chaque année. Les années paires, les anticyclones portent des noms masculins et les dépressions des noms féminins, et inversement les années impaires.

Depuis 2002, chacun peut en outre acheter une lettre dans une des listes de baptêmes et donner son prénom à une dépression ou un anticyclone, moyennant 199 € ou 299 €. Moins fréquents, plus longtemps à "l'affiche", les anticyclones justifient leur tarif plus élevé.
Si une initiale reste sans parrain, elle peut être mise aux enchères sur Internet quelques jours avant péremption ou recevoir un prénom choisi par un météorologue.

Depuis le début de cette opération, plus de 1800 personnes, originaires de toute l'Europe mais aussi du Brésil, du Japon ou des États-Unis sont devenues les parrains ou marraines d'un "centre d'action".
Pour plus d'informations, consulter le site de parrainage de l'Université libre de Berlin

 

Carte du service météorologique allemand, prévue pour le 5 février 2014 à 12 h UTC.
En superposition, gérés par l'Université libre de Berlin, les prénoms des parrains.

Carte du service météorologique allemand, prévue pour le 5 février 2014 à 12 h UTC. En superposition, gérés par l'Université libre de Berlin, les prénoms des parrains.
Les dépressions Nadja, Okka et Petra et l'anticyclone Can ont été parrainés par des particuliers ou des sociétés ; la dépression Qumaira par les météorologues de l'Université libre de Berlin.

 

 

Actualité par Météo-France