Imprimer Envoyer á un ami

Enneigement en montagne au 6 avril 2016

07/04/2016

Depuis la fin du mois de mars, la prédominance de la douceur, des nuages et d'un vent de sud a nettement accéléré la fonte de la neige et a fait remonter les limites d'enneigement. La neige reste cependant bien présente en montagne. Sur la plupart des massifs alpins et pyrénéens, l'enneigement est conforme aux valeurs de saison ou légèrement excédentaire au-dessus de 1800 à 2000 m, souvent déficitaire en dessous. Sur de nombreuses pentes, la neige est teintée d'une couleur ocre. Ce phénomène remarquable par son ampleur, tout particulièrement dans les Alpes, est dû à du sable d'origine saharienne transporté dans l'atmosphère par les courants de sud de ces derniers jours, venu se déposer à la surface de la neige. Cette neige colorée va favoriser la fonte par une plus forte absorption du rayonnement solaire.
 

Alpes du Nord


Globalement, l'enneigement reste conséquent pour la saison, surtout au dessus de 1800 m.
Douceur et vent de sud ont nettement accéléré la fonte depuis le 28 mars dernier et le manteau neigeux présente un caractère printanier.
À moyenne altitude, après des chutes de neige bienvenues début mars, il y a eu ensuite tassement et fonte limitée. Dans la lignée de cet hiver globalement doux, l'enneigement est donc désormais faible en dessous de 1500 m : il ne démarre que vers 1300 m en versant nord, et il n'y a plus de neige dans les versants ensoleillés en dessous de 1600 à 1800 m, voire plus haut dans les massifs du Sud Isère.
Plus haut, l'enneigement est par contre encore bon : à 2000 m, il est nettement excédentaire au cœur des massifs savoyards, avec près de 2 m de neige dans le Beaufortin ou en Haute-Tarentaise par exemple ; il est plus proche de la normale sur les massifs isérois et ceux accessibles à partir de la vallée de la Maurienne.
Quelques relevés du mercredi 6 avril au matin : 85 cm aux Gets à 1500 m, 1,05 m à l'Alpe d'Huez à 1860 m, 1,20 m à la Plagne et 1,50 m aux Arcs vers 2000 m. Mais au col de Porte (1325 m), s'il y avait encore 65 cm de neige le 29 mars, il n'en reste plus que 20 cm huit jours plus tard.

Les Grands Montets (3296 m, massif du Mont-Blanc), le 7 avril 2016. © Météo-France, Daniel Goetz.

Alpes du Sud


Comme dans les Alpes du Nord, l'enneigement est plutôt bon, car il a nettement bénéficié des chutes de neige de la première semaine de mars et de situations de " retour d'est ". De plus, la fonte a ensuite été assez limitée au cours du mois de mars, globalement frais. Les limites d'enneigement sont de l'ordre de 1600 m en versant nord et 2000 m en versant sud, des valeurs conformes aux moyennes de saison.
À 2000 m en versant nord, l'épaisseur de neige est le plus souvent comprise entre 60 et 80 cm, le seul massif déficitaire des Alpes du Sud étant le Dévoluy.
À 2500 m, l'épaisseur du manteau neigeux reste comprise entre 1m et 1,50 m.
Quelques relevés du mercredi 6 avril : 35 cm à Serre Chevalier à 1900 m, 70 cm à Isola (1900 m) comme à Risoul (2100 m), 95 cm à la Foux d'Allos à 1900 m.
 

Corse


L'enneigement des montagnes corses a été globalement très déficitaire cet hiver. Malgré un maximum assez convenable au-dessus de 1600 m atteint vers la mi-mars, le manteau neigeux est de nouveau assez faible : la douceur et l'absence de regel ont en effet été très marquées au cours des dix derniers jours et la fonte s'est nettement accentuée, avec un manteau neigeux humidifié en profondeur.
En dessous de 1800 m, la neige a pratiquement disparu au 6 avril. Vers 2000 m, l'épaisseur de neige est comprise entre 20 et 50 cm selon les versants. Le 6 avril, on relevait 85 cm à la Maniccia (2360 m), contre 1,60 m le 12 mars.
 

Pyrénées


L'hiver n'est pas complètement terminé dans les Pyrénées, où des accès de douceur printaniers sont suivis par de nouvelles chutes de neige, comme il s'en est produit ce mardi 5. Une couche de
20 à 40 cm est tombée en une journée au-dessus de 2000 m et la neige s'est abaissée jusque vers 1700 m. L'enneigement reste proche des valeurs de saison, il est légèrement déficitaire en dessous de 2000 m et excédentaire au-dessus. Sur la plus grande partie ouest des Pyrénées jusqu'en Ariège, la neige débute vers 1500 m, son épaisseur  atteint 30 à 50 cm à 1800 m et augmente rapidement au-dessus de 2000 m pour dépasser 2 m à partir de 2400 m. Dans les Pyrénées-Orientales, la neige est présente à partir de 1800 m et son épaisseur augmente sensiblement au-dessus, pour atteindre
75 cm dans les versants nord à partir de 2000 m.

Enneigement dans les Pyrénées occidentales / moyennes. © Météo-France.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

 

Vosges, Jura, Massif central


La fonte s'est nettement accélérée dans ces massifs et les limites d'enneigement sont remontées vers les sommets où les épaisseurs de neige ont perdu 40 à 50 cm en une semaine.

Dans les Vosges, il reste une vingtaine de centimètres à 1200 m au Ballon d'Alsace.

Dans le Jura, on trouve encore 15 à 30 cm vers 1300 m.

Dans le Massif central, la neige a disparu en dessous de 1400 m mais l'épaisseur est encore de l'ordre d'1 m à 1500 m.

Actualité par Météo-France