Imprimer Envoyer á un ami

Hiver 2015-2016 : le plus chaud depuis 1900 en France

11/03/2016

Bilan provisoire de l'hiver* au 19 février 2016

Durant cet hiver, une bonne partie de l'Europe est restée sous l'influence d'un flux de sud-ouest à ouest et d'un solide anticyclone positionné au sud du continent. Cette circulation océanique dominante a favorisé des températures très douces pour la saison. Durant ces trois mois, la France n'a pas connu de vague de froid ni de véritables conditions hivernales.

Sur l'ensemble de la saison, la température moyennée sur la France devrait dépasser la normale** de près de 2.5 °C, plaçant cet hiver 2016 au premier rang des hivers les plus chauds sur la période 1900-2016, loin devant l'hiver 1989-1990 (+ 2 °C) et les hivers 2006-2007 et 2013-2014 ex-aequo (+ 1.8 °C).

Décembre 2015 a été le plus chaud en France depuis 1900 avec des valeurs en moyenne 3.9 °C au-dessus de la normale. Ce mois de décembre printanier a largement contribué à la douceur remarquable de cet hiver. Dans la continuité, malgré deux périodes plus fraîches en milieu de mois, janvier et février ont conservé en moyenne des températures très supérieures à la normale. Sur l'ensemble de la saison, les températures maximales ont battu de nombreux records et les gelées, très tardives, ont été peu fréquentes en plaine, avec souvent deux fois moins de jours que la normale.

*Hiver météorologique : décembre - janvier - février
** Moyenne de référence 1981 - 2010


 

Carte de température moyenne du 1er décembre 2015 au 18 février 2016

Indicateur quotidien de température moyenne du 1er décembre 2015 au 18 février 2016 - © Météo-France
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Nombre de jours de gel du 1er décembre 2015 au 18 février 2016 - © Météo-France

Nombre de jours de gel du 1er décembre 2015 au 18 février 2016

 

Carte de pression moyenne au niveau de la mer (hPa) entre le 1er décembre 2015 et le 18 février 2016

Pression moyenne au niveau de la mer (hPa) entre le 1er décembre 2015 et le 18 février 2016
En bleu, les zones dépressionnaires, en rouge les zones anticycloniques - © Météo-France
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir
)