Imprimer Envoyer á un ami

Une fin décembre encore douce

28/12/2015

La France a connu un 25 décembre exceptionnellement doux, le deuxième plus chaud depuis le début des relevés, suivi d'un weekend quasi-printanier. La semaine qui commence devrait rester plutôt douce pour la saison, malgré l'arrivée d'une masse d'air très froid sur l'est et le centre de l'Europe. Les températures atteindront toutefois des valeurs nettement moins élevées que la semaine dernière sur l'Hexagone.

Un Noël placé sous le signe de la douceur

Dans la continuité d'un mois de décembre particulièrement doux, la journée de Noël 2015 s'est révélée clémente sur l'Hexagone. La température moyenne, calculée sur 30 stations de référence du réseau de Météo-France, a atteint 11°C pour la journée du 25 décembre. Noël 2015 est ainsi le deuxième Noël le plus chaud en France métropolitaine depuis le début des mesures, derrière celui de 1997 (11,7°C) et devant le celui de 2012 (10,8°C).

Un weekend des 26 et 27 décembre quasiment printanier

Le weekend du 26 et 27 décembre a été, quant à lui, presque printanier, avec des températures dignes d'un mois d'avril sur le pays.
Ainsi dimanche 27, la journée -bien ensoleillée sauf sur le pourtour méditerranéen- a vu le thermomètre atteindre des températures maximales bien élevées pour la saison :
13°C à Lille, Paris et Besançon
14°C à Clermont, Abbeville et Montélimar
15°C à Lyon, Marseille et Brest
16°C à Tarbes, Guéret et Toulon
17°C à Bastia, Toulouse et Auch
20°C à Pau


Indicateur quotidien de la température moyenne sur la France du 1er au 27 décembre 2015. Cet indicateur est constitué de la moyenne des températures quotidiennes de 30 stations métropolitaines (en rouge : les valeurs supérieures à la moyenne des températures quotidiennes de référence (1981-2010), en bleu : celles inférieures à cette moyenne).
© Météo-France
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Une fin d'année plus perturbée

Malgré l'arrivée de perturbations atlantiques qui commencer à traverser le pays mardi 29, d'abord faiblement pluvieuses puis plus actives jeudi 31 décembre, les températures, en baisse, devraient rester encore au-dessus des normales pour une fin décembre, jusqu'au 31. Dès le nouvel an, avec un défilé de perturbations océaniques apportant un courant d'ouest plus frais, les températures devraient se situer tout juste au-dessus des normales. Ces perturbations, dans un air plus frais, provoqueront le retour de la neige sur les massifs.

La semaine devrait être marquée par un net changement à l'échelle de l'Europe, avec l'arrivée d'air glacial par la Russie. Cet air arctique devrait ensuite gagner l'Europe de l'Est, puis l'Europe centrale à partir du milieu de la semaine, en épargnant toutefois l'Hexagone.

À consulter

Nos prévisions en France métropolitaine

 

Actualité par Météo-France