Imprimer Envoyer á un ami

2015, probablement l’année la plus chaude jamais observée sur la planète

25/11/2015

A quelques jours de l'ouverture de la COP21, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) a publié le 25 novembre sa déclaration provisoire sur l'état du climat mondial en 2015.
L'organisation indique que la température moyenne à la surface du globe, en 2015, devrait être la plus élevée jamais constatée et franchira sans doute le seuil, aussi symbolique que significatif, que constitue un réchauffement de 1 C° par rapport à l'époque préindustrielle. Cette situation résulte des effets conjugués d'un puissant épisode El Niño et du réchauffement climatique causé par les activités humaines. En outre, les années 2011 à 2015 représentent la période de cinq ans la plus chaude jamais enregistrée.

D'après une estimation préliminaire, sur la période de janvier à octobre 2015, la température moyenne en surface présente une anomalie positive de quelque 0,73 °C par rapport à la normale calculée pour la période 1961–1990 (14,0 °C). Cela représente environ 1 °C de plus que durant les années 1880–1899 de l'ère préindustrielle.

Moyennée à l'échelle du globe, la température de surface de la mer devrait égaler le record de 2014, voire le pulvériser. La température moyenne à la surface du sol pour la période de janvier à octobre semble indiquer que l'année 2015 pourrait se placer au rang des plus chaudes jamais enregistrées en ce qui concerne les terres émergées. 2015 est en passe d'être la plus chaude qu'aient connue l'Amérique du Sud et l'Asie (comparable à 2007 dans ce dernier cas), tandis que pour l'Afrique et l'Europe, elle se classerait au deuxième rang des plus chaudes.

Consulter l'intégralité de la déclaration de l'OMM


En France métropolitaine, l'année 2015 pourrait figurer parmi les cinq années les plus chaudes.
Lire notre bilan

 


Anomalies de la température moyenne annuelle à l'échelle du globe (par rapport à la période 1961–1990) entre 1950 et 2014, correspondant à la moyenne de trois jeux de données sur la température mondiale (HadCRUT.4.4.0.0, GISTEMP et NOAAGlobalTemp). L'anomalie pour 2015 porte sur la période janvier–octobre. Les années à Niño sont signalées en rouge, les années à Niña en bleu et les années «neutres» en gris. Les marges d'incertitude ne sont pas indiquées; elles avoisinent 0,1 °C.

Source : déclaration provisoire sur l'état du climat mondial en 2015 de l'OMM