Imprimer Envoyer á un ami

Changement climatique en Méditerranée : le point sur les résultats du programme Mistrals

22/10/2015

Visuel MistralsDu 20 au 22 octobre 2015, les scientifiques impliqués dans le programme scientifique Mistrals*, consacré à l'étude du bassin méditerranéen et de son environnement, se sont réunis à Marseille pour faire le point sur les derniers résultats et établir la feuille de route pour les cinq années à venir.
Initié en 2010, et coordonnée par le CNRS, ce programme international de recherches et d'observations interdisciplinaires implique plus de 1 000 chercheurs issus de 26 pays. Il est dédié à la compréhension du fonctionnement environnemental du bassin méditerranéen sous la pression du changement global pour en prédire l'évolution future. Pluies intenses, sécheresses, biodiversité marine, devenir des polluants dans l'atmosphère et en mer … autant de thématiques qui sont abordées au sein des différentes composantes ce projet.
 

Météo-France est associé à plusieurs composantes de Mistrals :

- ChArMEx (Chemistry-Aerosol Mediterranean eXperiment) qui vise à dresser un bilan actuel et d'anticiper l'évolution future de l'environnement atmosphérique du bassin méditerranéen et de ses impacts sur le climat régional, la qualité de l'air et la bio-géochimie marine et continentale

- HyMEX (Hydrological cycle in the Mediterranean eXperiment)


Coordonné par Météo-France, avec le CNRS, ce programme vise à mieux comprendre le cycle de l'eau en Méditerranée. Les scientifiques s'intéressent en particulier aux événements hydrométéorologiques extrêmes - pluies intenses, crues rapides, canicules, sécheresses. L'objectif est d'améliorer la prévision de ces phénomènes et de simuler leur évolution dans les prochaines décennies.

Les premières campagnes de mesures de l'automne 2012 et de l'hiver 2013 ont permis de recueillir des données qui ont amélioré la compréhension de ces événements. Elles ont par exemple mis en évidence le rôle clef des différents massifs montagneux de l'arc méditerranéen (Alpes, massif central…) et des îles, de la mer Méditerranée et des processus orageux eux-mêmes dans la formation des pluies intenses.

Les projections climatiques régionales réalisées ont par ailleurs montré que la fréquence et l'intensité de ces événements augmentent légèrement  avec le réchauffement climatique. Elles confirment également que les périodes sèches seront plus longues et les vagues de chaleur plus fréquentes.


Pour en savoir plus sur les résultats du programme Mistrals, consultez le dossier de presse (pdf 1370,6ko)


* Mediterranean Integrated Studies at Regional And Local Scales

Actualité par Météo-France