Imprimer Envoyer á un ami

Un mois de juillet record dans certaines régions européennes

04/08/2015

Mis à jour le 6 août 2015

En France, juillet 2015 a été particulièrement chaud et figure au 3e rang des mois de juillet les plus chaud depuis 1900. D'autres régions européennes ont connu elle aussi un mois de juillet exceptionnel. Juillet 2015 y est parfois même le mois le plus chaud – tous mois confondus – depuis le début des relevés. C'est le cas en moyenne sur l'Espagne, mais aussi autour des Alpes, que ce soit côté français, italien suisse, ou autrichien, ou encore localement sur la côte dalmate. C'est souvent la persistance des fortes chaleurs, plus que l'intensité des maxima atteints, qui a permis d'établir ces records.
Tour d'horizon des régions européennes qui ont connu des chaleurs exceptionnelles.


Anomalie de température de la masse d'air (à 850 hPa, en °C) pour juillet 2015 (référence 1981-2010). Modèle du CEP © Météo-France

En Espagne, le mois le plus chaud depuis le début des relevés

En Espagne, avec une moyenne nationale de 26,5°C, juillet 2015 est le mois le plus chaud, tous mois confondus depuis le début des relevés, devant août 2003 (26,2°C).  À Cordoue, où  juillet 2015 est également le mois le plus chaud tous mois confondus, les 40°C  ont été atteints 18 fois, avec une pointe à 45,2°C le 6 juillet. Même constat à Malaga, où ce mois a également été plus chaud qu'août 2003. Sur l'ensemble du pays, la chaleur est marquée depuis le mois de mai en Espagne et de nombreuses régions connaissent jusque là leur été le plus chaud.

Des records en Croatie

En Croatie, on enregistre aussi des records de température, particulièrement sur la mer Adriatique : avec une moyenne de 28,2°C, l'île de Hvar a connu son mois le plus chaud depuis le début des relevés. À Lastovo et Zadar, c'est également le cas, devant août 2003. À Split, il s'agit là aussi d'un mois de juillet record : on a atteint 30 °C tous les jours du mois, ce qui n'était jamais arrivé. Dans la nuit du 20 au 21 juillet, la température n'est pas descendue en dessous de 29,5 °C.

En Italie, le mois de juillet le plus chaud depuis le début des relevés

Avec une anomalie de 3,2°C par rapport à la normale, l'Italie a connu en 2015 son mois de juillet le plus chaud depuis le début des relevés. Juillet 2015 est y également le deuxième mois le plus chaud, tous mois confondus, juste derrière août 2003.
À Modène, avec une moyenne de 29,4°C, on égale même la valeur enregistrée en août 2003. À Turin, avec une moyenne de 28,5°C (4 degrés au dessus des normales), on devance août 2003. Le constat est le même à Bolzano, avec une moyenne de 27,0°C. Ce sont généralement les températures minimales, particulièrement élevées, qui y ont fait de juillet 2015 le mois le plus chaud, tous mois confondus.

De nombreux records absolus dans les Alpes

En Suisse, certaines régions ont connu leur mois le plus chaud depuis le début des relevés. C'est le cas en Suisse romande, en Valais, au Sud des Alpes et en Engadine. À Lugano (25,7°C) et à Sion (24,0°C), on devance nettement les records précédents. Dans les autres régions, juillet 2015 fait souvent partie des 3 mois les plus chauds depuis le début des mesures, il y a 150 ans.
En Autriche, on enregistre une anomalie nationale de 3,0 degrés par rapport à la normale, ce qui fait de ce mois le mois de juillet le plus chaud depuis le début des relevés. À Klagenfurt, Innsbruck et Linz, il s'agit même du mois le plus chaud tous mois confondus.
En France, les stations alpines de Chamonix, Embrun, Saint-Auban, Bourg-Saint-Maurice, Val d'Isère, Barcelonnette, égalent ou battent – parfois nettement – leur record du mois le plus chaud depuis le début des relevés.

 

 

Actualité par Météo-France