Imprimer Envoyer á un ami

El Niño continue de se renforcer

28/07/2015

L'évènement El Niño qui a débuté au début de l'année sur le Pacifique équatorial a continué à se renforcer régulièrement depuis le début du mois de juin. En cette fin juillet, l'anomalie moyenne de température de surface de la mer dépasse à présent la valeur de +1,5°C dans la région de l'océan Pacifique équatorial utilisée pour analyser le phénomène (dite "zone Niño 3.4") (voir Figure 1)

Evolution de l'anomalie de température de surface de l'océan Pacifique dans la boîte Niño 3.4Figure 1 : Evolution de l'anomalie de température de surface de l'océan Pacifique dans la boîte Niño 3.4
(Cliquer sur le graphe pour l'agrandir).

Si cette anomalie de température se maintient au-dessus de ce niveau pendant les 3 prochains mois, l'événement El Niño sera classé en intensité forte. Les dernières prévisions saisonnières expertisées par Météo-France, actualisées le 27 juillet 2015, montrent que ce scénario est maintenant très probable.

Pour le trimestre à venir, les modèles climatiques indiquent en effet la poursuite du phénomène El Niño. En moyenne, ils prévoient une anomalie de température de surface de l'océan Pacifique dépassant 2°C sur une large zone du Pacifique équatorial (voir Figure 2). Sur l'ensemble des simulations analysées (196 simulations), les trois quart prévoient une intensité forte pour le phénomène El Niño pour la période d'août à octobre.

Au-delà de cet horizon, l'incertitude sur l'évolution de son intensité est plus grande, mais il est probable que l'événement El Niño se poursuive en début d'hiver avec un niveau d'intensité élevé.

Anomalies de températures de surface prévues pour août septembre octobre 2015Figure 2 : Anomalies de température de surface des océans prévues pour le trimestre prochain (août-septembr-octobre). Moyenne des modèles de l'ensemble EUROSIP (Météo-France, Centre Européen de Prévision Météorologique à Moyen Terme, Met Office, National Centers for Environmental Prediction). Du jaune au rouge, les zones de température de surface océanique supérieure à la normale, du bleu clair au bleu foncé les zones de température de surface océanique inférieure à la normale.
Le phénomène El Niño est clairement visible dans l'océan Pacifique au niveau de l'Equateur (eaux plus chaudes que la normale, en rouge).

 

Les anomalies climatiques habituellement associées à ce type d'événement commencent à se matérialiser sur les régions proches du Pacifique (affaiblissement des alizés, modification du régime des précipitations) (voir dossier les conséquences d'un événement El Niño).


Pour en savoir plus sur les prévisions pour le trimestre à venir et le phénomène El Niño en cours, consulter le dernier bulletin de prévisions saisonnières et le site de Mercator-Ocean*, partenaire de Météo-France.

*  Le Centre français d'analyses et de prévisions océaniques Mercator-Ocean fournit les états océaniques pour le modèle de prévisions saisonnières de Météo-France.

 

Actualité par Météo-France