Imprimer Envoyer á un ami

Episode de très fortes chaleurs en France

16/07/2015

(Mise à jour le 17 juillet 2015)

L'épisode de très fortes chaleurs s'est installé jeudi 16 juillet sur de nombreuses régions. Il va se poursuivre ce vendredi sur un large quart nord-est du pays. Contrairement à celui qui a touché le pays début juillet, cet épisode est de courte durée.

De nombreux records battus
Jeudi 16 juillet, de très nombreux records de chaleur, parfois absolus, ont été battus. Météo-France a relevé 41,4°C à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), battant les 40,7°C du 12 août 2003. On a aussi relevé 37,3°C à Limoges-Bellegarde (Haute-Vienne), devançant les 37,2°C du 5 août 2003.  A quelques exceptions près, toutes les stations automatiques de Météo-France ont enregistré un record de chaleur pour un mois de juillet en Haute-Vienne, Creuse, Corrèze et Dordogne.
Dans la nuit du 16 au 17 juillet, la douceur nocturne a été remarquable dans l'Est. A Saint-Dizier (Haute-Marne), la température minimale a été de 24,8°C : un record absolu de douceur nocturne, qui avait déjà été battu en début de mois. Même chose à Troyes (Aube), avec une minimale de 22,4°C, qui a connu une hausse spectaculaire de 10°C (de 24°C à 34°C) en 30 minutes au milieu de la nuit.

Ecart à la normale de la température maximale le 16 juillet 2015

Ecart à la normale (période 1981-2010) des températures maximales le 16 juillet 2015
@Météo-France


Baisse sensible des températures samedi sur la plupart des régions
Vendredi 17 juillet, les fortes chaleurs persisteront sur le flanc est du pays, en Alsace, Franche-Comté et sur une partie du Dauphiné. Le Rhône, le sud de la Bourgogne conserveront des températures de l'ordre de 35°C à  38°C.
Samedi 18 sera marqué par un temps orageux des Pyrénées au Nord-Est. Les températures devraient afficher une baisse sensible sur la plupart des régions. Les températures minimales seront toutefois encore élevées samedi matin sur certains départements, notamment le Rhône.
Dimanche 19 juillet,  les températures seront plus clémentes mais en début de semaine prochaine elles repartiront à la hausse.

Pour suivre l'évolution de la situation pour les 24 heures à venir, consultez la carte de vigilance météorologique.

 

Actualité par Météo-France