Imprimer Envoyer á un ami

Un début juin exceptionnellement chaud dans le Sud

11/06/2015

De nombreuses villes de la moitié sud, du Limousin à Midi-Pyrénées, jusqu'au pourtour méditerranéen, ont connu leur première décade de juin la plus chaude depuis le début des relevés. À Toulouse, Bergerac, Limoges, Brive, Millau, Perpignan, Nîmes, Toulon, Nice, les conditions ont souvent été dignes du plein été, et des records de températures ont parfois été largement battus, de plus d'un degré ,comme à Perpignan ou Nîmes.

Chaleur record dans le Sud-Ouest

Cette situation s'explique par la présence continue de masses d'air chaud depuis le début du mois sur la moitié sud du pays. Ces dernières ont généré une situation pleinement estivale sur le Sud-Ouest, où les températures moyennes mesurées (21 à 23°C en plaine) dépassent souvent la normale du plein été (juillet-août). Le pic de chaleur des 4 et 5 juin, avec des températures dépassant parfois de 10°C la normale, a renforcé cette tendance. De nombreux nouveaux records de chaleur pour une première décade ont été établis lors de cet épisode : on a ainsi relevé jusqu'à 33,5°C à Toulouse le 4 juin.

Une première décade de juin également record près de la Méditerranée

Si les valeurs records de ce début juin n'atteignent pas la normale du plein été près de la Méditerranée, elles sont néanmoins exceptionnelles pour la saison. En cause notamment, une mer Méditerranée déjà particulièrement chaude pour la saison (anomalie de température de surface de l'ordre de 2 à 4 degrés), qui ne joue pas le rôle modérateur qui est habituellement le sien début juin. À  Nîmes, on a  relevé une température maximale moyenne de 31,6°C au cours des 10 premiers jours du mois, pour une moyenne de 24,1°C, avec une pointe à 35,3°C le 6 juin, une température jamais mesurée si tôt dans la saison.

Anomalie de la température moyenne en France calculée sur la 1ère décade de juin 2015 (période de référence 1981-2010 - en rouge : les valeurs supérieures à la normale calculée sur la 1ère décade de juin, en bleu : celles inférieures à cette normale) © Météo-France

Ce début de mois de juin est également chaud à l'échelle du pays, avec une anomalie de +2,3 degrés par rapport à la normale, alors que l'anomalie atteint +3,6 degrés sur le Sud. Avec le passage d'une dégradation orageuse jeudi 11 et vendredi 12, les températures devraient sensiblement baisser sur ces régions dans les prochains jours pour se rapprocher des normales.

 

 

Actualité par Météo-France