Imprimer Envoyer á un ami

Un printemps doux et sec

03/06/2015

Après un mois de mars proche de la normale, les mois d'avril et mai ont été marqués par deux pics de chaleur précoce, durant lesquels des records mensuels ont été enregistrés. Globalement conformes aux valeurs saisonnières sur la moitié nord et la façade atlantique, les températures moyennes ont été supérieures aux normales de 1 à 2 °C du Limousin au Midi-Pyrénées jusqu'aux Alpes, ainsi que sur une grande partie de la Corse. Moyennée sur la saison et sur le pays, la température a été supérieure de 0.8 °C à la normale*.

La pluviométrie a été déficitaire sur la majeure partie du pays, tout particulièrement le long des côtes de la Manche et des frontières du Nord, sur le nord de l'Aquitaine, ainsi que du Puy-de-Dôme et de l'ouest de Rhône-Alpes à la région Provence - Alpes - Côte d'Azur. Seuls le delta du Rhône, le nord des Alpes et la moitié orientale de la Corse ont connu des précipitations supérieures aux normales. Sur l'ensemble de la saison et du pays, le déficit pluviométrique ont été proche de 20 %.

Conséquence des faibles pluies et des températures élevées enregistrées en mai en Corse et en Provence, les sols se sont asséchés de manière précoce en cette fin de saison sur ces régions.

Proche de la normale** de la Bretagne au nord des Alpes et au Midi, l'ensoleillement a été légèrement déficitaire de l'Aquitaine à l'ouest de Midi-Pyrénées. En revanche, des côtes de la Manche orientale à la Franche-Comté et à l'Alsace, il a été supérieur aux valeurs saisonnières, de plus de 20 % sur les régions bordant les frontières du Nord et du Nord-Est. Dans le nord du pays, ce printemps bien ensoleillé est comparable à celui de 2007, tout en restant loin des records de 2011.

Lire le bilan définitif détaillé

 

*  moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010

Actualité par Météo-France