Imprimer Envoyer á un ami

Atlantique nord : Ana, une première tempête tropicale précoce

11/05/2015

(Mis à jour le 12 mai 2015)

Dans l'Atlantique nord, la saison des ouragans s'étend du 1er juin au 30 novembre. Cette année, la saison a débuté avec près d'un mois d'avance. Une première tempête tropicale, Ana, s'est en effet développée dès le jeudi 7 mai au large de la Floride. Elle a touché les côtes de la Caroline du Sud dimanche 10 mai avec des vents moyens de 75 km/h, et plus de 90 km/h en rafales. Lundi 11 mai, Ana s'est affaiblie et circule au stade de dépression tropicale sur l'est de la Caroline du Nord. D'après le centre national des ouragans américains, elle devrait y donner de très forts cumuls de pluie ainsi que sur la Virginie.

Pour trouver un début de saison aussi précoce, il faut remonter à 2007. Une tempête subtropicale, Andrea, avait débuté le 9 mai. Mais c'est l'année 2003 qui a connu le début de saison le plus précoce connu depuis l'ère de l'observation par satellites. Une tempête, déjà nommée Ana, avait circulé du 20 au 24 avril du sud des Bermudes vers le centre du bassin Atlantique nord.
En 2014, la saison a commencé relativement tardivement, avec Arthur début juillet. Au total, sur huit tempêtes tropicales, six ont été classées au stade d'ouragan.

En moyenne, sur les 40 dernières années, l'océan Atlantique nord connaît chaque année 12 tempêtes tropicales dont 6 atteignent le stade d'ouragan*. Sur les 10 dernières années, cette moyenne est plus élevée avec 15 tempêtes tropicales dont la moitié atteint le stade d'ouragan.

 Image satellite du 10 mai à 3h UTC. La tempete tropicale Ana.
Image satellite du 10 mai à 3h UTC © Météo-France


Typhon Noul dans le Pacifique Nord-Ouest

Alors qu'Ana abordait les côtes américaines, dans le Pacifique nord-ouest, le supertyphon** Noul frappait le nord des Philippines dimanche 10 mai avec des vents moyens sur 10 minutes de près de 200 km/h, plus de 250 km/h en rafale. Au maximum de sa puissance, la pression en son centre était de 915 hPa, équivalent à la catégorie 5. Un typhon d'une telle puissance est rarement observé début mai dans ce bassin.  D'après le centre japonais de prévision des cyclones (JMA), mardi 12 à 8h UTC, son centre était situé par 32°10'N et 134°E. Il se déplaçait rapidement vers le nord-est à 75km/h, et se rapprochait de la côte sud de Honshu, la principale île japonaise, avec des rafales dépassant encore les 140km/h. Noul devrait "fusionner" dans les prochaines heures avec un front froid déjà présent sur l'archipel nippon, apportant de fortes pluies, notamment dans la région de Tokyo, ainsi que de fortes rafales de vent.


*  : le stade d'ouragan est atteint lorsque la vitesse des vents est supérieure ou égale à 64 nœuds (118 km/h), soit force 12.
** : Un typhon est classé supertyphon dès que le vent moyen maximal sur 1 minute atteint 130 nœuds soit environ 240 km/h.
***: L'échelle de Saffir-Simpson classe les cyclones en 5 catégories selon la force des vents maximum et l'ampleur des dégâts potentiels.

 

 

 

Actualité par Météo-France