Imprimer Envoyer á un ami

Pic de chaleur précoce sur le sud de l’Europe et l’Afrique du Nord

05/05/2015

(mise à jour le 07/05/2015)

À la faveur d'un flux orienté au sud-ouest puis au sud durant la journée, de l'air très chaud en provenance d'Afrique du nord a envahi le pays lundi 4 mai. Les températures ont alors atteint des valeurs localement exceptionnelles à cette période de l'année. Le thermomètre est ainsi monté jusqu'à 32,7°C à Sartène (Corse-du-Sud), 31,4°C à Saint-Girons (Ariège) lundi 4, des valeurs qui n'avaient jamais été observées avant la seconde quinzaine de mai. Ce pic de chaleur d'une intensité exceptionnelle si tôt dans la saison a également concerné le nord du Maghreb et la Sardaigne, puis la Sicile et les Balkans mercredi 6.


Puissant effet de Foehn dans les Pyrénées

Le fort flux de sud à l'avant de la dépression qui a circulé sur le proche-Atlantique a généré de violentes rafales de vent sur la chaîne pyrénéenne. On a par exemple relevé jusqu'à 205 km/h au Pic du Midi de Bigorre (2880 m d'altitude), 156 km/h à Aston (1800 m, en Ariège). En s'engouffrant dans les vallées, ces rafales de vent ont provoqué un effet de Foehn marqué, qui a favorisé les hausses de température sur la zone. On a ainsi relevé 31,4 °C à Saint-Girons (Ariège), 30,5 °C à Clarac (Haute-Garonne) mais aussi 30,1°C à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantique). À Saint-Girons et Clarac, de telles valeurs n'avaient jamais été atteintes aussi tôt dans la saison.

Animation modèle ARPEGE Europe Températures à 850 hPa et pression au niveau de la mer entre le mardi 4 mai 2015 à 00 h UTC et le mercredi 6 mai 2015 à 00 h UTC

Animation modèle ARPEGE  Températures à 850 hPa et pression au niveau de la mer entre le lundi 4 mai 2015 à 00 h UTC et le mercredi 6 mai 2015 à 00 h UTC. En bleu et vert les masses d'air froides, en jaune et orange les masses d'air chaudes. (Cliquez sur l'animation pour l'agrandir)


Sirocco en Corse

En Corse, les fortes chaleurs se sont produites avec l'arrivée d'un léger sirocco. Cette situation typique des vagues de chaleur a, comme souvent, été la plus intense dans le sud-ouest de l'île, avec 32,7 °C relevés à Sartène lundi 4, et 32,6 °C mardi 5. Ces valeurs sont exceptionnelles, car les 32 °C n'avaient jamais été dépassés avant un 18 mai (en 2006). Elles restent néanmoins éloignées des records mensuels (36,4 °C en 2009), qui sont généralement atteints en fin de mois. À moyenne altitude, la station de Quenza (932m) a enregistré 30,2°C, à quelques dixièmes seulement de son record mensuel (30,7 °C).


… mais aussi en Sardaigne et en Afrique du Nord

Le sirocco a apporté du sable dans l'atmosphère en Sardaigne et des températures exceptionnelles pour la saison. On a par exemple relevé 38,4 °C à Decimomannu mardi 5, ce qui constitue un nouveau record mensuel. Du nord-est de l'Algérie au nord de la Tunisie, la chaleur a été extrême, avec jusqu'à 43,8 °C à Kairouan (Tunisie) et 43,4 °C à Skikda (Algérie) lundi 4, et 44,6 °C à Kairouan et 38,8 °C à Tunis mardi 5. À Kairouan, le record mensuel de chaleur (44,3 °C le 22 mai 2006) a été battu mardi 5.


Chaleur extrême en Sicile et dans les Balkans

Dans la journée de mardi, la masse d'air très chaud responsable de ce pic de chaleur s'est décalée progressivement vers l'Est, et les régions concernées ont retrouvé des températures plus conformes à la saison. La température n'a pas dépassé 19,6 °C à Saint-Jean-de-Luz, 19°C à Saint-Girons, et a atteint  26,4 °C à Skikda en Algérie.

Mercredi 6, l'axe de plus forte chaleur s'est décalé vers le sud-est italien et les Balkans. La température a atteint 41,5°C dans la petite ville de Catenanuova, au centre de la Sicile. Une telle valeur n'avait jamais été enregistrée en Europe avant la seconde quinzaine de mai.

Dans les Balkans, on a relevé mercredi 6 :
34,7°C à Bitola (Macédoine), soit 14 degrés au-dessus des normales
34,6°C à Cuprija (Serbie), à quelques dixièmes du record mensuel
34°C à Tuzla (Bosnie), soit 14 degrés au-dessus des normales
33,2°C à Nis (Serbie)
32,2°C à Belgrade (Serbie)
Dans les 3 premières villes citées, ce coup de chaleur (> 34°C) est probablement le plus précoce jamais relevé.

En Tunisie, la ville de Kairouan a encore connu une journée de chaleur extrême mercredi 6, avec 44,2°C.

Ce pic de chaleur exceptionnel touche à sa fin jeudi 7 mai, l'axe de très fortes chaleurs se décalant vers la Grèce et la Turquie.

 

 

Actualité par Météo-France