Imprimer Envoyer á un ami

Pam : un des cyclones les plus intenses observés dans le Pacifique Sud

16/03/2015

Le cyclone tropical Pam a frappé le Vanuatu le vendredi 13 mars avant de passer au large de la Nouvelle-Calédonie samedi. Pam figure parmi les cyclones les plus intenses observés dans le Pacifique Sud. C'est le plus puissant à avoir jamais touché l'archipel du Vanuatu.

Des rafales de vent estimées à 350 km/h

Née le 9 mars dans les eaux chaudes au large des îles Salomon, la tempête tropicale Pam s'est rapidement intensifiée pour devenir cyclone tropical dès le mardi 10. Pam a ensuite progressé vers le sud tout en se renforçant. Il a atteint la catégorie 5 – le stade maximal sur l'échelle de Saffir-Simpson – en fin de journée du 12, juste avant de dévaster l'archipel du Vanuatu vendredi 13 mars.

L'œil du cyclone, qui concentre les vents les plus forts, est passé à quelques dizaines de kilomètres à l'est de la capitale Port-Vila (île Efate) avant d'affecter les îles d'Erromango et Tanna. On estime que la pression au centre du cyclone est descendue jusqu'à 896 hPa et que le vent moyen a soufflé à 270 km/h près du centre avec des rafales à 350 km/h.

animation satellite cyclone Pam  du 12 au 16 mars 2015
Animation satellite du 12 au 15 mars 2015 © Météo-France

Vents forts et pluies intenses au passage de Pam en Nouvelle-Calédonie

Après avoir frappé le Vanuatu, Pam est passé à environ 150 km à l'est de Maré (île la plus à l'est des îles Loyauté en Nouvelle-Calédonie) samedi 14 mars. L'alerte de niveau 2 a été déclenchée pour Maré et Lifou, l'alerte de niveau 1 pour Ouvéa, Yaté et l'Île des Pins tandis que le reste du territoire est resté en pré-alerte. Les vents ont soufflé fort au passage du cyclone le 14 mars : 120 km/h à La Roche (Île de Maré), 102 km/h à Moué (Île des Pins), 115 km/h à Bouraké (Grande Terre) et même 138 km/h à Montagne Sources (773 m d'altitude).
Les quantités de pluies relevées en 24 heures ont été significatives samedi 14 mars : 170 mm* à La Roche (île de Maré), 114 mm à Dumbéa (Grande Terre) ou encore, en altitude, 126 mm à Camp des Sapins (altitude 786 m) et 106 mm à Montagne Sources.

Pam s'est ensuite rapidement évacué vers le nord de la Nouvelle-Zélande en perdant progressivement de sa vigueur.

Mosaïque radar le 14 mars 2015 à 00h UTC soit 11 h locales

Mosaïque radar le 14 mars 2015 à 11 h locales (00h UTC) © Météo-France

Pam, un des cyclones les plus puissants connus dans le Pacifique Sud

Dans le Pacifique sud, la saison cyclonique s'étend du 1er novembre au 30 avril. En moyenne, une saison donne naissance à 9 tempêtes tropicales dont 4 évoluent au stade de cyclone tropical. Le cyclone Pam est le 4e cyclone tropical de la saison 2014-2015 dans le Pacifique sud. Il est aussi l'un des plus puissants cyclones à s'être développé dans ce bassin. Avant Pam, d'autres cyclones de catégorie 5 ont vu le jour dans le Pacifique sud : Monica en avril 2006 avait frappé les côtes nord de l'Australie, Zoe en décembre 2002 avait atteint sa pleine puissance en mer entre le Vanuatu et les Fidji ou encore Fran (catégorie 4) en mars 1992 dont le centre était passé à proximité de Port-Vila.

Selon le rapport du GIEC publié en 2013, il est probable qu'au cours du XXIe siècle à l'échelle mondiale, la fréquence globale des cyclones tropicaux diminuera ou restera la même. Les précipitations moyennes et la vitesse moyenne du vent maximal associées aux cyclones tropicaux augmenteront probablement.

* 1 mm = 1 L/m2

 

 

Actualité par Météo-France