Imprimer Envoyer á un ami

Bilan du mois de juillet : beaucoup de soleil et des températures très chaudes

01/08/2013

Moyennées sur le mois et sur la France, les températures sont supérieures aux normales* de près de 2°C plaçant ce mois de juillet au 3e rang des mois de juillet les plus chauds depuis 1900, après 2006 et 1983. L'excédent atteint même 3°C dans le Sud-Ouest. Une période de très forte chaleur a concerné l'ensemble du pays du 15 au 27 juillet. Particulièrement élevées, les températures maximales ont été supérieures à 30°C sur la majeure partie du pays lors du pic de chaleur du 20 au 23.

© Météo-France

© Météo-France

Après un début de mois peu arrosé, de fréquentes précipitations orageuses ont concerné une grande partie du pays durant la deuxième quinzaine de juillet. Les épisodes orageux ont été localement d'une violence exceptionnelle. Ils se sont accompagnés de pluies intenses, de fortes rafales de vent et parfois de chutes de grêle remarquables, occasionnant de nombreux dégâts. En moyenne sur la France, la pluviométrie est excédentaire d'environ 10%.

© Météo-France

L'ensoleillement a été très généreux sur l'ensemble de la France et exceptionnel sur le nord et la moitié ouest du pays, où de nombreux records ont été mesurés. Depuis 1991, début des mesures par capteur électronique, juillet 2013 est le mois de juillet le plus ensoleillé, devant 2006.

© Météo-France

* normales concernant température et précipitations : moyenne de référence 1981-2010
** normale concernant l'ensoleillement : moyenne de référence 1991-2010


Principaux records d'ensoleillement en juillet

© Météo-France

Évènements marquants du mois de juillet 2013

Vague de chaleur sur la France du 15 au 27 juillet

La France a connu une vague de chaleur du 15 au 27 juillet 2013. Bien que cette vague de chaleur soit d'intensité modérée, sa durée de 13 jours la situe tout de même parmi les événements les plus longs sur l'ensemble de l'historique disponible depuis 1947. Un premier pic de chaleur a été atteint le 22 juillet, puis un second les 26 et 27 juillet.

© Météo-France

Sur le diagramme ci-dessus, cet évènement correspond à la bulle jaune. L'axe des ordonnées donne la valeur maximale de l'indicateur thermique quotidien national (moyenne des températures moyennes d'un panel de 30 stations réparties de façon homogène sur le territoire) ; il illustre donc le pic d'intensité de la vague de chaleur. L'axe des abscisses donne la durée en jours. La surface des sphères est proportionnelle au cumul des degrés supérieurs à 23°C (il s'agit toujours de la température moyenne).
Malgré des valeurs très souvent supérieures à 30°C, les températures maximales n'ont pas atteint les records des mois de juillet 2006, 1983 ou 2003.
Seuls quelques records de températures minimales ont été battus localement : 18.6 °C à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) le 25, 21.7°C à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 26, 22.1°C à Auch (Gers) et 22.3°C à Agen (Lot-et-Garonne) le 27, 27.1°C à Istres (Bouches-du-Rhône) et 25.7°C à Montpellier (Hérault) le 28.
 

Actualité par Météo-France