Imprimer Envoyer á un ami

L’épisode de froid sur la France en janvier 2009

23/01/2009

La France a connu depuis fin décembre des températures particulièrement froides.

A partir du 27 décembre, c'est surtout une grosse moitié nord du pays qui a vu ses températures de fin de nuit descendre localement jusque vers –10 °C.

Un redoux s'est opéré ensuite à partir du 31 décembre avant un nouveau refroidissement progressif les 3 et 4 janvier. Ce jour là, les températures minimales ont souvent avoisiné –10 °C à –12 °C notamment dans le Nord-Est.

Les 5 et 6 janvier, les températures minimales ont été légèrement moins froides, mais les maximales sont restées très basses notamment le 6. Le froid nocturne s'est à nouveau intensifié le 7 avec des minimales parfois inférieures à –15 °C dans le nord du pays et une journée sans dégel sur plusieurs régions. Dans les Ardennes, la température minimale a même approché localement –18 °C à –20 °C. Le 8, on note une légère remontée des températures. Le 9, les minimales sont à nouveau extrêmement froides avec des températures souvent comprises entre –10 °C et –15 °C dans la moitié nord du pays, excepté les régions côtières. Ce même jour, les maximales ont commencé à remonter doucement dans le sud du pays. Ce léger radoucissement s'est poursuivi les 10 et 11 janvier, de manière sensible sur les températures maximales, les minimales restant très basses sur la moitié nord de la France.

Les 12 et 13 janvier, le radoucissement a été plus général.

Cartographie des températures minimales et maximales en France du 1er au 13 janvier

En terme de température minimale, la journée du 9 janvier présente l'indicateur le plus froid (–6,3 °C) suivie du 7 janvier (-6,1 °C).

En terme de température maximale, les 6 et 7 janvier présentent l'indicateur le plus froid (+0,3 °C).

En terme de température moyenne, la journée du 7 janvier présente l'indicateur le plus froid (-2,9 °C) suivie du 9 janvier (-1,8 °C).

Mais ces diagnostics « globaux » sur la France peuvent différer quelque peu d'une région à l'autre.

 

Comparaison avec les vagues de froid récentes

 

Depuis 1950, trente-sept vagues de froid ont été recensées en France, dont seize d'intensité modérée, forte ou exceptionnelle et vingt-et-une de faible intensité (inventaire réalisé sur la base d'un indicateur thermique quotidien basé sur 22 stations métropolitaines).

Sur la même base, la vague de froid de janvier 2009 intègre cet inventaire dans la catégorie des vagues de froid de faible intensité. Elle se positionne toutefois comme la plus sévère des vagues de faible intensité et se situe assez près des épisodes « modérés ».

Evolution de la température quotidienne en France durant d'autres vagues de froid
Evolution de la température quotidienne dans le Nord de la France durant d'autres vagues de froid

La dernière vague de froid observée en France s'est étalée du 23 février au 2 mars 2005. Elle était de faible intensité. La précédente, d'intensité modérée, a concerné la période du 5 au 13 janvier 2003. A l'échelle globale de la France, l'épisode de ce début d'année s'intercale en terme d'intensité entre ces deux vagues de froid. Il reste cependant très loin des événements récents les plus sévères et notamment de la vague de froid du 3 au 18 janvier 1985.
 

Les principales vagues de froid depuis 1950
 

Vagues de froid de d'intensité exceptionnelle

• 1er au 28 février 1956

• 11 janvier au 6 février 1963

• 3 au 18 janvier 1985

Vagues de froid de forte intensité

• 8 au 23 janvier 1987

• 27 janvier au 7 février 1954

• 12 au 19 janvier 1966

• 23 décembre 1970 au 6 janvier 1971

• 25 décembre 1996 au 8 janvier 1997

Vagues de froid d'intensité modérée

• 10 au 17 janvier 1960

• 23 au 29 décembre 1962

• 14 au 25 décembre 1963

• 7 au 11 janvier 1967

• 6 au 14 février 1986

• 26 janvier au 14 février 1991

• 14 au 24 décembre 2001

• 5 au 13 janvier 2003

Vagues de froid de faible intensité

• 19 au 29 janvier 1950

• 21 au 31 décembre 1950

• 12 au 17 janvier 1953

• 15 au 21 janvier 1957

• 17 au 25 décembre 1961

• 21 au 26 février 1963

• 26 au 29 décembre 1964

• 9 au 12 décembre 1967

• 12 au 14 décembre 1968

• 14 au 18 février 1969

• 6 au 12 décembre 1969

• 1er au 8 mars 1971

• 30 au 31 janvier 1972

• 2 au 3 décembre 1973

• 1er au 8 janvier 1979

• 14 au 18 janvier 1979

• 12 au 18 janvier 1980

• 30 au 31 décembre 1985

• 19 au 27 février 1986

• 29 décembre 1992 au 4 janvier 1993

• 23 février au 2 mars 2005

• 3 au 11 janvier 2009

Eléments de comparaison :

L'épisode est caractérisé à partir d'indicateurs thermiques, moyennes des températures de 30 stations métropolitaines réparties uniformément sur le territoire. Ces indicateurs sont calculés quotidiennement et déclinés en température minimale (moyenne des Tn), maximale (moyenne des Tx) et moyenne (moyenne des (Tn+Tx)/2).
Un indicateur analogue, mais « régionalisé » sur le nord de la France à partir de quatre stations de cette zone est proposé par ailleurs sur certains graphes.
En fin de document figure un recensement des principales vagues de froid depuis 1950. Cet inventaire a été réalisé sur la base d'un ancien indicateur établi sur 22 stations seulement, mais qui avait le défaut de « pencher légèrement » vers le nord. Pour compléter les éléments de comparaison, la vague de froid de janvier 2009 a été positionnée dans ce contexte.

 

Actualité par Météo-France