Imprimer Envoyer á un ami

Antilles : retour sur l’ouragan Gonzalo

15/10/2014

Le nord de l'arc antillais, en particulier la Guadeloupe, Antigua et les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy ont connu un épisode cyclonique important à l'occasion du passage de Gonzalo lundi 13 octobre 2014.

Issu d'une onde d'est africaine, le phénomène s'est organisé en dépression tropicale dans la matinée du dimanche 12 octobre et s'est rapidement renforcé. Il a atteint le stade de tempête tropicale (et a été "baptisé" Gonzalo) vers 13h30 locales alors que son centre se situait à 280 km à l'est de la Guadeloupe. Gonzalo a ensuite progressé vers l'ouest, en direction des îles de l'arc antillais.

Dans la matinée du lundi 13 octobre, son centre est passé à 75 km au nord-est de la Guadeloupe avant de se décaler vers Antigua et les Îles du Nord (Saint-Barthélemy et Saint -Martin) en se renforçant. Ces dernières ont été touchées dans l'après-midi. Gonzalo a été classé ouragan de catégorie 1 par le National hurricane center (NHC) vers 17 h alors que son œil était centré sur Saint-Barthélémy. Les vents les plus violents associés à Gonzalo ont touché les Îles du Nord entre 15h et 20h.

Une rafale maximale de 204 km/h à Saint-Barthélémy

À Saint-Barthélémy (Gustavia), Météo-France a enregistré une pression minimale de 985,3 hPa et une rafale de vent maximale (vent de nord) de 204 km/h à 16h22 locales. Après une accalmie provisoire entre 16h50 et 17h30, le vent a repris très violemment à l'Ouest : le vent moyen maximal a alors atteint 125km/h à 18h57 toujours à Gustavia. L'intensité des vents a rapidement diminué après 21 h locales en s'orientant au secteur sud et aucune rafale supérieure à 100 km/h n'a plus été enregistrée.
À Saint-Martin (Grand Case), le vent d'est est devenu violent vers 15h pour atteindre 122 km/h en rafales, puis il s'est orienté au nord-ouest. La plus forte rafale enregistrée a atteint 151 km/h peu avant 19h (la vitesse moyenne associée étant de 88 km/h)*.
Bien que la rafale à 204 km/h mesurée à Gustavia soit en partie accentuée par des effets locaux de relief, l'ensemble des valeurs témoigne de la puissance du phénomène.

Sur l'archipel guadeloupéen, les effets ont été d'intensité modérée : les pluies, bien que continues tout au long de la matinée, ont été comme dans les îles du Nord, de l'ordre de 20 à 40 mm* en plaine. On a relevé localement 60 mm en montagne. La rafale maximale de vent enregistrée à la Désirade a été de 93 km/h à 5h54 locales (vent d'ouest-sud-ouest).

L'ouragan Gonzalo a ensuite poursuivi sa route vers le nord–nord-ouest après avoir touché les Îles Vierges. D'après le National Hurricane Center, mercredi 15 octobre à 6h UTC, Gonzalo se situait à environ 1 100km au sud des Bermudes, la pression en son centre était de 954 hPa, avec des vents soufflant à 205 km/h avec des rafales à 250 km/h.

Pour suivre l'évolution de la situation, consulter le site américain du National Hurricane Center NHC.

* Mesures indisponibles par la suite

Gonzalo_131014_17h14
Image du satellite Aqua le 13 octobre à 17h14 UTC (14h14 locales)
© Météo-France / CMS Lannion

 

 

Actualité par Météo-France