Imprimer Envoyer á un ami

Point sur la situation hydrologique

09/09/2014

Le mois d'août 2014 a été particulièrement frais et humide, avec un déficit d'ensoleillement sur de nombreuses régions. Le cumul des précipitations et la fraîcheur des températures ont contribué à une forte humidification des sols, sur la moitié nord du pays.
Sur la période du 1er septembre 2013 - début de l'année hydrologique - à la fin août 2014, la quantité d'eau disponible pour l'écoulement et la recharge des nappes phréatiques est excédentaire de plus de 50% sur une large partie de la France, à l'exception du littoral du Roussillon à l'Hérault, qui lui présente un déficit de 50 à 75%.
L'indice d'humidité des sols* dépasse quant à lui la normale sur les deux tiers nord de la France. Sur l'est du pays, après un début d'année particulièrement sec, les pluies et les températures fraîches de juillet et août ont largement contribué à humidifier les sols.
Sur le tiers sud, cet indice est proche de la normale, voire légèrement déficitaire. Les sols sont particulièrement secs en Corse avec un déficit qui dépasse 80% sur le nord-ouest de l'île et localement sur le littoral est de la Corse-du-Sud.

* Couches supérieures dans lesquelles les plantes puisent l'eau, de un à deux mètres de profondeur.
 

 

Carte bsh juin2014   Carte bsh août 2014

Cliquer sur les images pour les agrandir
À gauche : Déficit d'humidité des sols sur 1 mois - juin 2014 (Référence 1981 - 2010)
À droite : Déficit d'humidité des sols sur 1 mois - août 2014 (Référence 1981 - 2010)

Actualité par Météo-France