Imprimer Envoyer á un ami

Qu'est-ce qu'une pluie verglaçante ?

09/12/2014

Comment et pourquoi surviennent les pluies verglaçantes ? Explications.

La pluie ou la bruine peuvent rester liquides par température négative (état dit « de surfusion »). Lorsque ces gouttes percutent le moindre obstacle (sol, objet), elles vont geler instantanément, formant un dépôt de glace compact et lisse : le verglas.

Dépôt de verglas sur un arbuste © Météo-France/CDM78


Dans l'atmosphère, cet état liquide par température négative survient dans les conditions suivantes :
Des nuages épais déclenchent des précipitations sous forme de neige. Lorsque la température devient positive, cette neige fond progressivement pour se transformer en pluie. Dans certains cas, de l'air très froid persiste près du sol. En traversant cette couche d'air froid, les gouttes de pluie se refroidissent et en l'absence de noyaux glaçogènes*, cette pluie reste liquide, même par température négative. Cet état est très instable : au moindre choc, la goutte gèle quasi-instantanément.

En France, les épisodes de pluies verglaçantes se produisent généralement durant une période de transition, lorsqu'un redoux succède à un temps froid persistant. Lors de ce changement de temps, l'air froid, plus dense, reste piégé  dans les premières couches de l'atmosphère, alors que l'air se radoucit en altitude.
Au cours d'un épisode de ce type, on observe donc successivement :
- de la neige, lorsque l'air reste froid dans toutes les couches de l'atmosphère
- puis de la pluie verglaçante, lorsque le redoux intervient en altitude
- et enfin de la pluie seule, lorsque le redoux se généralise.

Le verglas cause des perturbations en rendant le réseau routier impraticable mais peut aussi, par accumulation, provoquer des dégâts sur la végétation, les fils électriques ou les avions.

Au-delà de cette définition météorologique, par abus de langage, de la pluie à température positive qui gèle au contact d'un sol à température négative est également qualifiée de « pluie verglaçante ».

* : Pour geler et former des cristaux de glace, les molécules d'eau ont besoin d'un grain de matière, d'une impureté sur laquelle se déposer.

 

 

 

Actualité par Météo-France