La recherche à Météo-France

Le centre de recherches

Copyright Météo-France / Pascal TaburetLes activités de recherche de Météo-France représentent une contribution importante aux efforts de la communauté scientifique française, européenne et internationale dans les domaines de la météorologie et de la climatologie.

Le centre national de recherches météorologiques (CNRM) assure l'essentiel de ces activités et coordonne l'ensemble des actions de Recherche & Développement de Météo-France. Il est constitué de six unités de recherche et d'un ensemble de services communs répartis sur plusieurs sites en France : principalement la Météopole à Toulouse (environ 80 %) et Grenoble, avec le Centre d'études de la neige.

Le CNRM est une unité Mixte de Recherche (UMR 3589) constituée par le CNRS et Météo-France. L'UMR était jusqu'à fin 2015 également dénommée Groupe d'Etude de L'Atmosphère Météorologique. Il regroupe environ 80 chercheurs, 150 ingénieurs, techniciens et administratifs, 30 post-doctorants et 50 doctorants.

Les axes de recherche

Les activités de recherche de Météo-France viennent en support à l'ensemble des métiers de l'établissement. Elles sont les sources des innovations mises en œuvre ultérieurement en matière d'observation, de prévision numérique du temps et de simulation climatique. Les travaux de recherche portent principalement sur la prévisibilité des phénomènes atmosphériques, l'étude du climat et du changement climatique, le cycle de l'eau, l'étude des échanges océan/atmosphère, la physico-chimie atmosphérique, la météorologie urbaine, l'assimilation et la modélisation pour la prévision numérique du temps, les développements instrumentaux et l'étude du manteau neigeux.

En conséquence, nombreux sont les projets portant sur des thèmes à forts enjeux socio-économiques : amélioration des prévisions de phénomènes météorologiques dangereux, diagnostic sur les changements climatiques, modélisation du climat des villes, étude des avalanches, de la mousson ouest-africaine, de la sécheresse, des épisodes cycloniques dans l'océan Indien etc.

Les activités de recherche de Météo-France s'inscrivent dans un contexte fortement internationalisé. Les équipes du CNRM participent notamment aux travaux du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC - Prix Nobel de la Paix 2007), aux programmes de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), aux Programmes-cadres de recherche et développement (PCRD) de l'Union européenne. Le CNRM entretient de plus des relations étroites avec le Centre européen de prévision à moyen terme (CEPMMT), basé à Reading au Royaume-Uni, qui se consacre aux prévisions météorologiques au-delà de 4 jours. En France, Météo-France bénéficie d'une coopération étroite avec le Cerfacs, pour le domaine du calcul et Mercator Océan pour l'océanographie. L'établissement est membre fondateur de l'alliance de recherche pour les sciences de l'environnement (AllEnvi), cadre de coopération entre tous les organismes de recherche français du domaine.